Sign in
Download Opera News App

 

 

Tchad : dans leur débandade, les rebelles du FACT accusent la France

Se vantant d'avoir éliminé le Maréchal Idriss Deby Itno, les rebelles du FACT croyaient qu'ils pourraient aisément s'emparer de N'djamena la capitale du Tchad.

En effet très encouragés par la tragique disparition du Maréchal Idriss Deby, les rebelles du FACT avaient promis une descente aux enfers aux soldats de l'armée tchadienne. Ils étaient si sûrs de leur victoire qu'ils avaient osé demander aux chefs d'État de ne pas se rendre à N'djamena pour participer aux obsèques de Idriss Deby Itno.

Dans leur détermination, ils avaient oublié la rage de vaincre des soldats tchadiens qui eux aussi voulaient venger la mort de leur leader, de leur chef Idriss Deby Itno. Ainsi, depuis quelques jours, les soldats tchadiens sont en train de décapiter la coalition des rebelles du FACT. Ils traquent sans cesse les derniers rebelles encore sur le sol tchadien. Se sentant donc en position de faiblesse, les rebelles du FACT affirment que c'est la France qui à travers la force barkhane apporte un appui aux soldats tchadiens à travers le renseignement.

Ce mardi 04 mai 2021, les rebelles du FACT par le biais d'un communiqué signé par leur porte parole accusait la France. Pour eux, les avions Français qui survolent régulièrement leurs différentes positions, les transmettent ensuite aux soldats tchadiens afin que ceux-ci puissent les attaquer. Pour l'instant, la France ne s'est pas encore prononcée. Cependant, force est de constater que l'armée tchadienne est une fois de plus en train de montrer sa détermination et sa puissance de feu sur le terrain.

KISSAMANO.

Content created and supplied by: Kissamano (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires