Sign in
Download Opera News App

 

 

Mali : Président et Premier Ministre déchargés leurs fonctions respectives

 

Depuis le coup d’Etat du président Malien élu, IBK, et la prise du pouvoir par les militaires puis plus tard la rétrocession du pouvoir au civil, le pays tâtonne.

Hier encore, le président et le Premier Ministre désignés pour conduire le pays aux élections ont été convoqués au Commandement des Forces Armées maliennes.

Juste après cette action des militaires, le monde entier a commencé à tirer à boulets rouges sur eux sans même connaitre les raisons qui les ont poussés à agir de la sorte. Les premiers détracteurs sont les occidentaux comme toujours.

En quoi est cette action intéresse-t-elle les occidentaux. Ont-ils fini de régler les problèmes liés au Covid-19 et leur plan Marshall pour résoudre les questions africaines ?

En prenant le pouvoir au Mali, les militaires ont voulu poser un acte républicain fort en ramenant le Mali sur le droit chemin. Tous les maliens étaient conscients de l’anarchie qui régnait au Mali sous IBK avec ses corollaires de biens mal acquis, de népotisme et de corruption.

Les guerriers maliens ont bien un droit de regard sur les affaires de la république puisque ce sont eux qui ont pris le pouvoir. Ils doivent s’assurer que ce pour quoi ils ont pris le pouvoir est bien respecté pour le bien être de la population. Et ils s’aperçoivent que les choses ne vont pas dans le bon sens, ils ont le devoir de réviser le contrat social. Après  tous, ce sont eux les gardiens de la république.

C’est de cette même manière que Rawlings a mis le Ghana au pas. Aujourd’hui, le pays a retrouvé la stabilité et la paix. Les élections démocratiques s’y déroulent régulièrement.

Il faut croire en la bonne volonté des Forces Armées maliennes. Ils pouvaient ne pas donner le pouvoir aux civils.

Félicitations aux Forces Armées maliennes !!!

 

 

 

Content created and supplied by: kouak.kan2 (via Opera News )

IBK Mali Premier Ministre

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires