Sign in
Download Opera News App

 

 

Une commission de gestion des affectations des fonctionnaires dans les ministères créé

 

Madame le Ministre de la Fonction Publique a procédé, le vendredi 27 mai 2022, à l’installation d’une Commissionde Gestion des Affectations et des Mises à Disposition des Fonctionnaires et Agents de l’Etat dans les Ministères. Lamise en place de cet organe qui se veut un outil d’aide à la décision vise à assurer une gestion efficiente et optimale des ressources humaines civiles de l’Etat.

 

Comment organiser une meilleure planification des affectations et des mises à dispositions des fonctionnaires dans les Ministères ? La réponse à cette problématique a abouti à la création et à l’installation de la commission d’affectation et de mise à disposition des fonctionnaires.

Ils sont donc 10 membres composant cette commission qui auront la responsabilité de veiller à une affectation efficiente des nouveaux fonctionnaires et à organiser une bonne régulation des déplacements des fonctionnaires en poste d’un Ministère à un autre.

La création et l’installation de cette commission sont nées de la volonté du Ministre de la Fonction Publique, Anne Désirée OULOTO, d’assurer une gestion des ressources humaines civiles de l’Etat, du recrutement à l’affectation, et d’avoir une parfaite maîtrise des mouvements de fonctionnaires dans les Ministères ; en abrégé CAMDF.

Selon une présentation faite par Monsieur LOA Adoh Daniel Junior, Directeur de la Programmation et du Contrôle des Effectifs, au titre de l’année 2019, sur 16.127 nouveaux fonctionnaires affectés dans les Ministères, 15.140 ont pris effectivement service et 974 sont en attente. Il en est de même pour la population des admis de 2020. Sur 13.029 admis, 12.222 ont été affectés. Cependant 6.435 ont pris service quand 5.636 sont encore en attente dans les bases de données des Directeurs des Ressources Humaines des Ministères. 

Des situations qui font répandre des allégations de clientélisme, de favoritisme et d’opacité dans la conduite des opérations d’affectation et de mise à disposition.

Face à toutes ces récriminations qui pourraient entacher la dynamique nouvelle qui est en cours à la Fonction Publique, cette commission est mise en place pour rassurer les ivoiriens, les fonctionnaires et agents de l’Etat sur la ferme détermination de Madame le Ministre à créer un cadre de gestion transparente et optimale des ressources humaines civiles de l’Etat. 

C’est pourquoi Madame Anne Désirée OULOTO a invité les membres de cette commission à travailler en toute responsabilité, dans l’équité et la célérité afin de faire taire toutes les récriminations faites à la Fonction Publique par les usagers sur la question des affectations : « Le fonctionnaire ne doit pas imposer à son employeur son choix de Ministère. 

L’une de vos missions premières est de veiller au déploiement équitable et rationnel des fonctionnaires dans tous les services administratifs, selon les besoins exprimés », a indiqué Madame le Ministre à l’endroit des membres de lacommission.

Cette commission va donc s’employer à résoudre l’épineuse question des déséquilibres de répartition des fonctionnaires dans les services de l’Administration Publique sur toute l’étendue du territoire national, conformément au catalogue des mesures nouvelles.

Désormais tout fonctionnaire est tenu de prendre service dans son poste d’affectation. Fini donc les désidératas, les parrainages et autres interventions dans les affectations.

Pour terminer, Madame le Ministre a instruit les membres de cette commission de répertorier et de lui faire des propositions de redéploiement des fonctionnaires et des cadres de l’Administration sans poste d’affectation dû aux différents changements institutionnels.

Content created and supplied by: AhmedMichaelDiarra (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires