Sign in
Download Opera News App

 

 

Stéphane Kipré rassure Bictogo : « Gardez vos tabourets, venez on va dialoguer »

Alors qu'il ramenait son camarade, Étienne N'guessan à Sangrobo (centre de la Côte d'Ivoire, Bouaké) chez ses parents, Stéphane Kipré, président de l'Union des Nouvelles Générations (UNG), s'exprimant sur le rejet du dialogue national proposé par le Président Aimé Henri Konan Bédié, a envoyé un message au directeur exécutif du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) ce jeudi 15 juillet 2021. Pour le gendre du Président Laurent Gbagbo, la réconciliation nationale qui est une obligation ne devrait souffrir d'aucune opposition surtout avec le retour des exilés au bercail. D'ailleurs, il n'a pas manqué de rassurer le pouvoir d'Abidjan sur un éventuel partage de postes à l'issue dudit dialogue national comme cela a été le cas à la suite de certains accords lors du mandat présidentiel de Laurent Gbagbo. À l'écouter, ce qui importe l'opposition, c'est uniquement le bien-être des populations.

« Après 10 ans, est ce qu'il est un encore normal, qu'un pays où tous les exilés rentrent, qu'on puissent courir derrière la réconciliation nationale ? On ne peut pas continuer de courir derrière la réconciliation nationale. Nous sommes obligés de nous réconcilier » a-t-il estimé. Puis de poursuivre : « Je vais vous expliquer pourquoi le dialogue devient un débat. Le problème n'est pas le dialogue. Le problème, c'est qu'en Afrique et en Côte d'Ivoire, nous avons pris le dialogue pour en faire des partages. On pense que quand on parle de dialogue, cela veut dire qu'on veut partager des postes, qu'on va venir distribuer des tabourets, qu'on veut un gouvernement d'union nationale. Moi je le dis, que l'opposition reste dans l'opposition et que les gouvernants gouvernent. Je ne peux pas être avec eux et critiquer. Mais nous ne voulons pas un dialogue de tabouret. Gardez le tabouret, venez on va parler. Laissez les postes, venez on va dialoguer pour comprendre comment nous devons nous mettre ensemble afin que nos populations arrêtent de soupirer. C'est parce qu'il y a eu l'habitude au sortir de tous les accords, Marcoussis, Pretoria, Accra 1, Accra 2, quand on sort de là bas, on sort avec des postes. Moi je dis, que l'opposition reste dans l'opposition, que les gouvernants restent au pouvoir » a ajouté Stéphane Kipré.


Yannick_LAHOUA avec Zadé Éden Power, correspondance particulière

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

côte d'ivoire henri konan bédié laurent gbagbo rassure bictogo stéphane kipré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires