Sign in
Download Opera News App

 

 

Nouvelles menaces contre Gbagbo : Quels sont les soutiens de l'ombre d'Issiaka Diaby ?

Non intimidé par la polémique qui enfle depuis la marche du 10 Mai dernier qu’il a organisé pour protester contre le retour à Abidjan de l'ex chef d’état, Laurent Gbagbo, Issiaka Diaby, président de la Coalition des Victimes de Côte d’ivoire (CVCI) est revenu à la charge ce Lundi 17 Mai. En plus de réitérer ses propos du 10 Janvier, Issiaka Diaby a ouvertement prévenu que lui et les membres de son association utiliseraient ‘’tous les moyens légaux’’ pour s'opposer à ‘’une quelconque arrivée triomphale de Laurent Gbagbo’’. 

Pour avoir du cran, il faut le reconnaître, ce personnage en a. Dans un contexte politique où la tendance est à l'apaisement du ton dans le discours, ses sorties délibérément audacieuses poussent à s’interroger sur la source de motivation de cet homme, sinon sur ses éventuels appuis probablement tapis dans l'ombre. 


Pour avoir affirmé que son mentor Laurent Gbagbo avait remporté le scrutin de Novembre 2010, dès son retour d'exil, l'ex représentant du FPI à la Commission Électorale Indépendante (CEI), Damana Adia Pickass s'est attiré un fleuve de critiques parfois foudroyantes, certaines l'intimant même de faire preuve d’humilité pour manifester sa gratitude vis-à-vis du chef de l’état, sans l'accord duquel il n'aurait pas été autorisé à rentrer à Abidjan. 

Cependant, les propos intentionnellement accusateurs, et même vindicatifs que tient Issiaka Diaby sont traités avec une indulgence qui dérange. Pour la réconciliation nationale qui exige que l'on fasse un effort de dépassement face à tous les crimes et toutes les exactions commises durant ces décennies de crise de part et d’autre, ne faut-t-il dissuader les auteurs de tels propos ? L’attitude du premier responsable de la CVCI inquiète…surtout que rien ne semble fait pour atténuer ses ardeurs.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

issiaka diaby ivoire cvci laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires