Sign in
Download Opera News App

 

 

Visite de Gbagbo à la Maca / Baudoin Yapo (député suppléant RHDP) : "c'est de la communication politique"

Ldi1907210730

Baudoin Yapo, député suppléant RHDP d'Azaguié

Le refus des autorités ivoiriennes le 09 Juillet dernier d'accorder Laurent Gbagbo un droit de visite aux prisonniers des différentes crises militaro-politiques qu'a connues la Côte d'Ivoire continue d'alimenter les débats. Si les partisans de l'ex chef de l'État de retour en Côte d'Ivoire depuis le 17Juin dernier ont tôt fait de voir une violation des droits des prisonniers et une injustice faite à leur mentor, le RHDP parti au pouvoir, semble lui entièrement endosser cette décision qui apparemment réjouit certains acteurs de ce parti qui la trouvent fondée. C'est en tout cas ce que laisse penser la réaction de M. Yapo N'cho Juste Baudoin, député suppléant RHDP d'Azaguié dans le département d'Agboville. En effet au cours de l'émission télévisée NCI 360 de ce Dimanche 18 Juillet, le jeune parlementaire a clairement justifié la demande du fondateur du FPI en lui prêtant des intentions autres que celles apparentes.

"Il y a des conditions qu'il faut pour rendre des visites à des prisonniers. Quand vous n'êtes ni un proche, ni un parent ni un ami d'un prisonnier, vous n'allez pas comme ça lui rendre visite. Et le ministre de la justice a le pouvoir discrétionnaire de permettre effectivement à toute personne de pouvoir aller rendre visite à des prisonniers. C'est le ministère qui apprécie. M. Gbagbo est un homme politique. Il sait ce qu'il veut faire en allant rendre visite à des prisonniers. Disons que c'est de la communication politique et en l'état actuel des choses, on n'en a pas besoin. De quel prisonniers parlent-ils ? Ce sont des prisonniers qui ont commis des infractions et qui sont punis par la loi, et c'est bien clair" a tranché le suppléant de l'honorable Alain Ekissi.

Mais M. Baudoin Yapo ne s'est pas arrêté là. Il a continué en laissant entendre que "les gens" cherchaient à confondre la justice en la faisant passer pour injuste. Il a étayé ses propos en les illustrant par la plainte de Simone Gbagbo l'ex première dame, contre la militante FPI Arlette zatte et qui a abouti à l'incarcération de cette dernière à la maca depuis le 02 Juillet. "Là c'est la bonne justice, elle est en prison actuellement. Mais quand il s'agit du pouvoir qui traduit quelqu'un en justice, là c'est de l'injustice" a-t-il ironisé. Pour le militant RHDP cette "communication politique tenté par l'opposition n'a d'autre visée que de parvenir à imposer au pouvoir une conférence nationale, "mais ça ne marchera pas" a-t-il fermement martelé

SRANKPAWA BOUAKE Ldi1907210730

Photo: SB

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

baudoin fpi laurent gbagbo rhdp yapo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires