Sign in
Download Opera News App

 

 

Damiba aux burkinabé: "En tant que chef de l'État, je dois prendre un salaire conforme à mon titre"

Le Colonel Paul Henri Sandraogo Damiba ne fait certainement pas partie de ceux des dirigeants qui manient la langue de bois pour s'adresser à ses compatriotes. Il en a donné la preuve le week-end dernier lors de son premier déplacement dans la Région des Hauts-Bassins où il a échangé avec les populations sur des questions d'actualité, notamment des sujets liés à la Sécurité du pays et à la conduite des affaires de l'État de façon générale depuis le lundi 24 janvier 2022, date de sa prise du pouvoir par les armes.

Répondant aux préoccupations et attentes des populations, le chef de la Transition burkinabé s'est laissé emporter plus d'une fois par les questions de ses interlocuteurs dont celles relatives à son salaire, en tant que chef de l'État et celui des membres du gouvernement. " Ceux qui nous connaissent savent que nous ne sommes venus au pouvoir pour l'argent", a indiqué le chef de file du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR). Et d'ajouter :

" En tant que chef de l'État, je dois prendre un salaire conformément à mon titre. De toutes les façons, nous ne sommes pas venus au pouvoir pour l'argent ". Relativement à la question de sécurité, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandraogo Damiba a renvoyé à leurs copies, tous ceux qui appellent à une coopération avec la Russie. " Ce ne sont ni les chinois ni la Russie qui viendront libérer notre pays mais c'est nous mêmes a-t-il coupé court. Mettant ainsi fin au débat qui a cours dans le pays relativement à un possible accord de coopération militaire entre la Russie et le Burkina.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires