Sign in
Download Opera News App

 

 

Le Député Alain Logbognon a une pensée pieuse pour ses aïeux contraints à l'esclavage

Depuis la sortie de Prison le 23 juin dernier après 17 mois de vie carcérale, l'ex Ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs ( 1er juin 2011-13 mai 2015), Député de la circonscription électorale Dahiri - Fresco - Gbagbam, Alain Logbognon est retourné à Fresco auprès des siens.

Entre partage de pensées humanisantes et des informations d'intérêt général pour sa communauté, son séjour carcérale a fortement jouer sur sa personnalité, pensent certains ivoiriens. "La haine de l’autre et le tribalisme dans une chapelle politique tueront toujours tout projet de construction de la Nation ivoirienne. C’est pourquoi, ma conception de la vie politique m’empêche de voguer avec des haineux et des adeptes du tribalisme", a-t-il déclaré le 25 août dernier.

Ce dimanche 29 août, il a abordé le sujet de la colonisation en Côte d'Ivoire. Il a eu une pensée forte pour les esclaves ivoiriens qui étaient obligés à extraire l'huile de palme pour la France coloniale. Une corvée sûrement de ses aïeux pendant la période coloniale, car le district du Bas-sassandra est une grande région producteur de l'huile de palme.

"Travail forcé en Côte d’Ivoire. Pensées éternelles pour ces braves personnes contraintes d’extraire de l’huile de palme pour la France coloniale. Ici immortalisées en 1930 par Martin Piani, photographe décédé le 16 septembre 1994 à l’âge de 89 ans. Pour la France coloniale, le travail forcé était légal", posté-T-il sur sa page officielle.

Et il a illustré son post avec des images à l'appui. Les images qui expliquent le processus de production de l'huile de palme à l'époque. Photo crédit

AgbeMalet_J

Content created and supplied by: AgbeMalet_J (via Opera News )

alain logbognon côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires