Sign in
Download Opera News App

 

 

Mangou, Kassaraté, etc. Gbagbo lave le discrédit de ses Généraux

Les Généraux Brindou M'Bia (2e à partir de la gauche) Édouard Tiapé Kassaraté (3e), et Philippe Mangou (à l'extrême droite).

Mangou, Kassaraté, Brindou M'Bia, etc, de là où ils sont, ils pourront pousser un ouf de soulagement. Car nombreux sont les partisans de Laurent Gbagbo qui n'ont pas supporté et qui ne supportent pas l'idée de voir des officiers généraux des Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire (FDS-CI). Le Général des corps des Armées Philippe Mangou Le Général Édouard Tiapé Kassaraté de Division Commandant supérieur de la la gendarmerie nationale. L'Inspecteur général Brindou M'Bia, Directeur général de la police nationale. Le Colonel-major Guiai Bi Poin Directeur général de l'École de la police nationale, Commandant du Centre de commandement des opérations de sécurité (Cecos). En plus des Généraux, il y a une dizaine d'officiers choisis par le Bureau du procureur de la Cour pénale internationale (Cpi) dans la chaîne de commandement des différents corps d'armée (armée, gendarmerie, police...), dans le but de témoigner à charge. Mais de témoins à charge, leurs dépositions ont été qualifiées par l'ex procureure Fatou Bensouda et ses substituts, de << témoins hostiles>>. Deux années après le verdict d'acquittement rendu par la chambre d'appel de la Cpi, le président Laurent Gbagbo revient sur ces différentes dépositions de ces grands patrons de son armée. C'était ce jeudi 2 décembre lors de sa rencontre avec les peuples Akyé, Gwa, Agni, de la région de la Mé à son ancien QG de campagne. Pour l'ex-président ivoirien, aucun des officiers n'a suivi le Bureau du procureur pour l'accuser.

Laurent Gbagbo face au peuple de la Mé, ce jeudi à cabinet de Cocody-Attoban.

<< Quand j'étais à la CPI, ils ont cité des témoins militaires, des officiers, mais aucun ne m'a accusé, aucun n'a dit que j'ai donné l'ordre d'aller tuer des gens même ceux qui fanfaronnaient, aucun. Parce que ce n'est même pas utile, ils font leur travail ! Ou ils sont vaincus ou ils sont vainqueurs mais tous les Généraux qui sont passés à la barre à la Haye, m'ont défendu. Malgré qu'ils soient des témoins à charge, ils ont témoigné pour moi.>> A blanchi Laurent Gbagbo les officiers qui ont défilé à la barre de la Cpi. Une sortie qui rétablit l'honorabilité de ces généraux ivoiriens. Ils avaient été discrédités par les partisans de l'ancien chef de l'État ivoirien. Réussira-t-il à calmer les GOR (Gbagbo Ou Rien) ? En tout cas ils ont été blanchis par leur ancien Commandant en chef.

Le général de corps d'Armées ancien chef d'état-major des armées de Côte d'Ivoire, lors de sa déposition devant la CPI.

<< J'ai répondu à toutes les questions, je n'ai jamais cité aucun militaire, je n'ai jamais mis en cause un militaire à la CPI. Je ne peux pas être devant les tribunaux et mettre en cause mes subordonnés . Je n'ai jamais mis en cause aucun de mes subordonnés. Et quand on les a cités à la barre pour témoigner contre moi, ce sont eux qui m'ont défendu donc je dis que nous sommes dans une situation incongrue, loufoque où le donneur d'ordre est dehors et les exécutants sont en prison.>> A encore défendu l'ancien Chef suprême des armées de Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo.


Haity

Content created and supplied by: Haity (via Opera News )

laurent gbagbo mangou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires