Sign in
Download Opera News App

 

 

Crises ivoirienne 2002 - 2011 : "voici pourquoi l'on parle de complot contre Gbagbo"!

Dans la vie de chaque nation, il y'a des moments de gloire et de paix, parcontre, il y'a des moments où l'on se marche dessus et cela, la Côte d'Ivoire en a connu.

En effet, la Côte d'Ivoire a connu son premier coup d'état en 1999; ensuite, un deuxième en 2002 qui s' est mué en une rébellion sanglante et divisé le pays en deux et un troisième en 2004.

Cependant, une chose avait intrigué des observateurs de la vie politique ; et continu de susciter des interrogations. Il s' agit donc de la position de la communauté internationale représentée par l'ONU et de l'armée française.

En effet, lorsque le pays avait été attaqué par une rébellion, le président de l'époque ; Laurent Gbagbo avait fait donc appel à un vieux accord de défense entre la France et la Côte d'Ivoire.

En faite, la France devait donc aider la Côte d'Ivoire à combattre l'ennemi en cas d'agression et vis versa.

Cependant, la réaction de l'Elysée a cette demande du régime Gbabgo avait été catégorique et claire; "c était une affaire entre ivoiriens et la France ne devrait s'en mêler" avait avancé son ministre des affaires étrangères de l'époque

Ainsi, l'ONU et l'armée française n'avaient été que des forces de maintient de la paix ou d'interposition entre forces belligérantes pour éviter des affrontements.

A cet effet, le régime de l'époque a lutté comme il le peut pour contenir cette rébellion qui avait fait plusieurs Victimes.

Ensuite, la communauté internationale avait donc demandé au régime de Gbagbo d'organiser les élections présidentielles tant bien même que les rebelles n'aient pas été désarmés; et ce après une flamme de la paix qui avait annoncé une paix définitive.

En revenche, après donc les élections, un litige a opposé les deux candidats qui étaient presque représentés par les même forces que lors de la rébellion.

En effet, une autre guerre avait éclaté entre les ex rebelles baptisés Forces Nouvelles et les ex Forces gouvernementales loyales à Laurent Gbagbo. C est bien là que la position de la communauté internationale et de la France va susciter des interrogations.

En effet, l'ONU représentée par la force française de la force licorne, avait pris une résolution pour soi-disant détruire les armes lourdes.

Cependant, le hic était que, il n'y avait que les armes lourdes du côté Gbagbo seulement qui étaient ciblées. En plus, après donc les armes lourdes, cette résolution a jeté son dévolu sur la palais présidentiel par d'intenses bombardements.

A cet effet, l'on s'est demandé si le palais était une arme lourde; tellement il avait été pilonné par l'armée Française au nom donc de cette résolution jusqu'à ce que Gbagbo soit arrêté.

Or, cette même France qui avait avancé au temps de la rébellion que c était une affaire entre ivoiriens, a subitement oublié son impartialité et avait pris à bras le corps cette affaire et soutenu ceux qui avaient attaqué Gbagbo par une rébellion jusqu'à le débusquer.

Du coup, la France n'a pas considéré cette affaire comme étant entre ivoiriens alors que, c était les même acteurs qui étaient opposés

A cet effet, les questions que l'on se pose c est:

Pourquoi ce deux poids deux mesures ?

Pourquoi la France n'est pas restée impartiale lors des évènements de 2010 à 2011 tout comme elle l'a été en 2002?

Pourquoi n'a t elle pas considéré ces événements de 2010 - 2011 comme une affaire entre ivoiriens et avait pris position pour un camps ?

En fait, il ressort que, quand c est pour défendre Gbagbo, c est une affaire entre ivoiriens qu'il ne faut pas s'y mêler; mais lorsque c est pour combattre Gbagbo alors on trouve rapidement une résolution pour détruire les armes lourdes et même bombarder le palais présidentiel

Pourquoi l'ONU n'avait elle pas prise une résolution pour chasser les rebelles alors que Gbagbo était un président démocratiquement élu ?

Pourquoi ne s est elle pas interposée entre les forces pro-Ouattara et les forces pro-Gbagbo ?

En effet, c est bien toutes ces questions qui font qu'après réflexion; après analyse, l'on se fait à l'idée qu'il y'avait un complot manifeste contre le régime!

Qu'en pensez-vous !?


Likez, partagez et surtout abonnez-vous pour plus d'informations.

Content created and supplied by: Papsntidiane (via Opera News )

côte d'ivoire laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires