Sign in
Download Opera News App

 

 

Projet de création d'une nouvelle formation de gauche : mécontente, que va faire Simone ?

La question que bon nombre d'Ivoiriens se posent au vu de la situation tendue qui prévaut dans le camp de l'ancien chef de l'État : Simone Gbagbo va-t-elle lâcher ses anciens camarades du FPI dans ce nouveau projet ? Une question que seule la concernée peut répondre. Même si le camp Affi lui a grandement ouvert ses portes, il semble très difficile pour elle de retourner chez celui avec qui elle s'était opposée en l'absence de Laurent Gbagbo. Aujourd'hui l'ex première dame est à la croisée des chemins, celle qui malgré les soubresauts dû à l'épisode de l'aéroport du 17 juin et de la procédure de divorce a décidé d'éviter de faire l'amalgame entre vie privée et vie politique. Que va faire Simone Gbagbo, si malgré son appel au respect et à la considération, elle est maintenue au second rang dans ce projet de création d'une formation politique ?

Simone Gbagbo est une figure emblématique de vie politique ivoirienne. Son parcours exceptionnel plaide pour elle. Durant quasiment toute ça carrière politique, elle a formé un sacré duo avec Laurent Gbagbo. Une lutte acharnée dans l'opposition, qui a finit par payer avec l'accession de Laurent Gbagbo à la magistrature suprême en l'an 2000. A présent tout ce parcours semble totalement révolu car elle fait désormais cavalière seule. Si un jour, on lui avait prédit qu'elle pourrait entrer en compétition politique avec son futur ex-époux, elle n'y aurait pas cru.

Pourtant, celle qui devait être un atout pour le camp Gbagbo est devenue par la force des choses une équation à résoudre avec la plus grande précaution. Dans le cas où son cas est mal géré par Laurent Gbagbo et ses proches, elle pourrait très vite devenir un adversaire redoutable au sein de la gauche. Le poids politique de Simone Gbagbo est-il sous-estimé par Laurent Gbagbo et compagnie ?

H.L.V

Content created and supplied by: HenocleVeinard (via Opera News )

camp gbagbo laurent gbagbo simone gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires