Sign in
Download Opera News App

 

 

Tiken Jah : Tant que les dirigeants Africains modifient les constitutions il y aura les coups d'État

Quelques jours après le coup de force qui a renversé le régime le 05 Septembre 2021 en Républque de Guinée par les militaires, l'artiste ivoirien, Tiken Jah vient de donner de la voix, en pointant le doigt accusateur sur les Chefs d'État Africains.

Pour l'artiste, les coups prennent leurs sources dans les modifications des constitutions auxquelles s'adonnent les dirigeants du continent Africain, pour briguer d'autres mandats.

C'est pourquoi, pour mettre fin à cette série de coups d'État en Afrique, l'artiste du raggae, bien connu pour son franc parler, a interpelé ces dirigeants à travers un tweet publié sur sa page Facebook "Tribunal Tiken Jah Fakoly", le mercredi 15 Septembre 2021, en ces termes :

<< Ils faut que les dirigeants Africains comprennent que tant qu'ils modifient la constitution pour brigue un troisième (3ème), mandat, les coups d'État militaires continueront en Afrique.>>

Poursuivant son adresse à l'endroit des dirigeants Africains, Tiken Jah a reconnu et souligné qu'un changement de régime par les hommes en armes n'arrange pas un pays. Cependant, il leur a rappelés que si l'Afrique est en retard, la faute leur incombe entièrement.

Ainsi dit-il :

<< C'est vrai que nous savons tous que le coup d'État n'arrange pas un pays. Mais il faut qu'on explique aux gens que y a la charia et le coup d'État.

Parce que si tu viole la constitution de ton peuple si on vient te chasser pur te mettre de l'autre côté, ce n'est pas un coup d'État, c'est la charia se qui a été appliquée au violeur de la constitution.>>

Pour terminer et à titre de rappel, voici la conclusion de sa publication du jour : 

<< Si l'Afrique est toujours en retard la faute c'est les dirigeants Africains.>>

Bassira. 

Content created and supplied by: Bassira (via Opera News )

tiken jah

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires