Sign in
Download Opera News App

 

 

Gbagbo, IBK, Condé, Roch Kaboré : pourquoi le socialisme ne marche-t-il pas en Afrique de l'ouest ?

Le socialisme traverse des moments difficiles ces dernières années en Afrique de l'Ouest. Une lecture des crises ouest-africaines ne saurait cependant se limiter à ce seul aspect idéologique.

Considéré comme la négation de la propriété privée, le socialisme est un système politique qui promeut l’égalité de tous. Comme système économique, il est caractérisé par le poids d'une autorité centrale qui contrôle les moyens de production. Les affaires économiques relèvent alors du ressort du secteur public et non pas du secteur privé, comme dans un système capitalisme.

Le socialisme comme système politique rencontre encore des difficultés en Afrique de l'Ouest. Les derniers événements qui ont secoué cette partie du continent ont surtout frappé de plein fouet des régimes socialistes. Les présidents Alpha Condé, Ibrahim Boubacar Kéita ou encore Roch Marc Christian Kaboré sont tous membres de l’Internationale Socialiste. Sous ce rapport, le socialisme est clairement en régression en Afrique de l’Ouest.

Avant ces leaders politiques, un autre grand socialiste, en l’occurrence le président Laurent Gbagbo, perdait le pouvoir dans des conditions belliqueuses à Abidjan en 2011. À l'évidence, les dirigeants socialistes ont broyé du noir ou continuent, pour certains, à traverser des moments obscurs, actuellement même, en Afrique de l’Ouest.

Très certainement que les considérations idéologiques ne peuvent pas suffire pour comprendre la situation sécuritaire délétère que traverse l’Afrique de l’Ouest. Mais, la coïncidence entre la fragilisation des institutions politiques et l’appartenance des derniers leaders concernés à l’idéologie de la gauche socialiste et/ou progressiste ne passe pas inaperçue.


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

ibk roch kaboré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires