Sign in
Download Opera News App

 

 

Que deviendra la Côte d'Ivoire si l'on crée l'union du grand nord, de l'est, du sud et de l'ouest ?

L'idée de la création de l'union des cadres du Grand Nord (UGN) fait couler de l'encre depuis peu. Cette union qui a pour but de développer le nord de la Côte d'Ivoire est mal vu par certains ivoiriens qui ne trouvent pas ce nouveau mouvement très utile pour la nation. Le ministre Gilbert Koné Kafana qui est le président du comité de pilotage de l'UGN a dit le 05 novembre 2021 que cette organisation n'est pas mise sur pied pour la conquête du pouvoir en 2025.

Plusieurs personnalités politiques ivoiriennes ne sont pas trop d'avis avec la création de ce mouvement. Le député-maire de Gbon Kolia, l'honorable Touré Alpha Yaya, n'approuve pas le projet de l'union des fils du grand Nord. Pour lui, cette idée aurait été très crédible et bénéfique si le RHDP était dans l'opposition. Il a dit que l'UGN est inopportune et insignifiante. À son intervention s'ajoute l'indignation de Konaté Navigué et de Koné Katinan Justin qui sont aussi des fils du nord de la Côte d'Ivoire.


Si les élus du nord décident de se mettre ensemble pour développer cette partie du pays, les différents cadres de l'ouest, l'est, du sud et du centre peuvent décider de s'unir pour parler des choses qui les concernent leur zone et l'avenir de leurs citoyens. Si certains ivoiriens qualifient la création de l'UGN d'organisation sectaire, l'idée de regroupement des autres grandes zones du pays peut naitre dans les coeurs. De cette manière, que deviendra la Côte d'Ivoire si l'on crée l'union du grand Nord, de l'est, du sud et de l'ouest?

Cette chose ne sera pas forcément favorable au pays puisque les ivoiriens sont dans un processus de réconciliation nationale, une réconciliation qui se montre un peu difficile à cause des divergences politiques et des prises de position. De plus, les ivoiriens se plaignent souvent du fait que les fils d'une des zones cardinales du pays sont les plus favorisés dans l'insertion professionnelle lorsqu'un des leurs est à la tête du pays. C'est ce qui a été raconté dans la chanson "on dit quoi" du groupe zouglou Yodé et Siro.

Selon l'explication du ministre Gilbert Koné Kafana, l'union des fils du grand Nord est une idée qui vient aider au développement de cette zone et à l'union des gens des fils de cette partie du pays. Elle n'a rien de tribalisme ou de ségrégationniste. Il est très important de rappeler cela puisqu'en 2002, le pays a été endeuillé par une rébellion qui s'appuyait partiellement sur la "marginalisation" des peuples du nord.


Si l'ouest, l'est, le sud et le centre décident de réunir leurs fils, s'il nait des organisations de tous les hauts cadres de ces points cardinaux, cela peut avoir un impact négatif sur la fraternité nationale et favoriser certains problèmes dans la formation des différents gouvernements. Il n'est pas évident que le président de la République, issu d'une des zones cardinales du pays, nomme des cadres gouvernementaux qui proviennent d'autres zones. Les gens de son peuple seront forcément les premiers à être choisi.

Pour nous, il est bon que la Côte d'Ivoire soit un pays où on ne se rend pas compte qu'il existe plusieurs peuples et plus de 62 ethnies. Si les gens du nord n'ont aucun problème avec ceux du Sud, et si les gens de l'est ne se différencient pas de ceux de l'ouest, tout ira bien pour le pays.

Content created and supplied by: Soldatduciel (via Opera News )

côte d'ivoire gilbert koné kafana rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires