Sign in
Download Opera News App

 

 

Révolte contre la France au Mali: Qu’est-ce qui empêche la junte de prendre ses responsabilités ?

Au centre de l’actualité politique Africaine de ces derniers jours, la situation politico-militaire au Mali, appelle à une analyse critique sur la posture actuelle de la junte au pouvoir vis-à-vis de Paris. 

Dès le lendemain du coup d’état militaire, qui a renversé le régime de la transition civile, des manifestants ont envahi les alentours de l’ambassade de Russie à Bamako, pour réclamer la rupture des relations privilégiées qu’entretient leur pays avec la France.

Depuis, les manifestations de rues en faveur d’une implication directe de Moscou aux côtés du Mali, ne cessent plus. Pour le nouvel homme fort de Bamako, légitimé dans sa forfaiture par le Conseil constitutionnel, l’occasion est toute trouvée pour franchir le pas.


Soupçonnée d’être proche du Kremlin, la junte militaire devrait logiquement faire montre de souveraineté du Mali en exigeant dès maintenant le départ des troupes Françaises de Barkhane. Mieux, le Mali ‘’souverain’’ devrait également implémenter le processus de réformes des relations avec la France sur le plan monétaire et économique.

C’est sur le terrain du pragmatisme que l’on attend Assimi Goita et les siens. Non pas sur les extases propagandistes qui ont toujours été le propre des pseudo-souverainistes.

La France est indésirable, dit-t-on. Il faut alors rompre complètement avec elle. Cela pourrait faire tâche d’huile dans d’autres contextes politiques en Afrique. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires