Sign in
Download Opera News App

 

 

Election à la Mugefci : la COSEFCI retire son soutien à Pacôme Attaby

Pacôme Attaby, ex porte parole de la COSEFCI et candidat à l'élection de la mugefci

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux et dont nous avons reçu copie, la toute puissante Coalition du Secteur Éducation Formation de Côte d'Ivoire (COSEFCI) vient de suspendre son ex porte parole Pacôme Attaby et son organisation. Cette structure dont il est l'un des membres fondateurs lui retire également son soutien à l'élection au poste de PCA de la Mugefci prévue le mois prochain pour des manquements graves.

On sentait que le torchon brûlait entre Pacôme Attaby et les autres membres de la COSEFCI depuis la dernière grève au mois d'avril à laquelle la CESCI, son syndicat s'était désolidarisé. Qu'est ce qui est reproché à Pacôme Attaby concrètement ?

A la lecture du dernier communiqué de la COSEFCI signé par son porte parole Kouamé Bertoni, il apparaît que Pacôme Attaby se serait rendu coupable de fautes graves en plaçant son syndicat au-dessus des huit syndicats membres de la coalition. Voici en substance les propos qu'il aurait laissé sur les réseaux sociaux : "Quand dans un groupe, celui qui a plus de poids sur le terrain au moins 75% donne les réalités du terrain, les autres par réalisme doivent en tenir compte".

De tels agissements qui selon l'actuel porte parole qui a signé ce communiqué, ne visaient que ''l'échec de la grève''. Cela allait même à l'encontre des principes d'égalité qui régissent la COSEFCI.

Aussi, par le biais de ses ''sbires'' l'ex porte parole Pacôme Attaby s'en prendrait à la COSEFCI sur les réseaux sociaux en se désolidarisant d'elle au ''nom de la promesse à lui faire pour diriger la Mugefci''.

Au regard de ces manquements, la COSEFCI décide de suspendre le camarade Pacôme Attaby et sa structure la CESCI de la COSEFCI. La coalition décide également de la suspension de sa participation aux activités de la grande coalition CSSPCI, présidé par Pacôme Attaby et retire par ailleurs son soutien au concerné à élection au poste de PCA de la Mugefci en se réservant le droit de proposer un autre candidat.

Kouamé Bertoni, actuel porte parole de la COSEFCI entouré des autres généraux

Cette fracture, comme nous pouvons le constater risque de fragiliser cette grande coalition du secteur éducation qui avait jusque là réussi à maîtriser le terrain par son unité. La question que tout le monde se monde actuellement est certainement la suivante : la COSEFCI réussira-t-elle à maintenir son influence sur terrain malgré cette crise en son sein ? Tout porte à croire que non au regard de ce que représente Pacôme Attaby dans le monde syndicale ces dernières années. Mais, l'attitude des autres généraux de cette coalition sur le terrain nous situera certainement.


AA

Content created and supplied by: AfriAnicet (via Opera News )

côte d'ivoire election

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires