Sign in
Download Opera News App

 

 

PDCI-FPI, des alliés en guerre ? «C’est de la sorcellerie» lâche Guikahué

Que se passe-t-il au sein l'opposition politique ivoirienne ? Maurice Kacou Guikahué du Parti Démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) et Odette Lorougnon du Front Populaire Ivoirien (FPI), deux parti alliés face au Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), sont à couteaux tirés. Une guéguerre commencée par la dernière en liste après la sortie de monsieur Guikahué, se présentant selon elle comme le seul candidat de l'alliance PDCI-FPI à Gagnoa.  Dans un discours à Diegonéfla ce mardi 02 mars, Guikahué s’est exprimé sur les critères de choix des candidats au sein de la coalition EDS-PDCI. Répondant ainsi à la Députée FPI d'Attékoubé de 2000 à 201, désormais son adversaire à Gagnoa sous-préfecture.


De quoi s'agit-il ?

Pr Kakou Guikahué (PDCI) et Odette Lorougnon ( Pro-Gbagbo)  croiseront le fer samedi prochain, à Gagnoa

L’ex députée FPI d'Attécoubé très remontée reprochait au secrétaire exécutif du PDCI de vouloir se proclamer comme le candidat unique de l’opposition à Gagnoa (alliance PDCI-EDS). C'est pourquoi la candidate EDS est montée au créneau pour asséner ses vérités. «Toi Guikahué qui est du PDCI-RDA, tu es l'un des initiateurs du transfert de Laurent Gbagbo à La Haye, tu vas venir dire que tu es le porte-voix de Gbagbo, mais le monde change et c’est malheureux. Tu as été tout dans ce pays, c'est pour un petit poste de député que tu mens comme ça. Tu veux être subitement pro Gbagbo ou rien », avait-elle martelé avant d'ajouter que «C'est un homme de mensonge. Et, les populations doivent le savoir. Sur une de ses affiches, il est à côté de Simone Gbagbo qui est vice-présidente du FPI et qui n'est pas de son parti. Ce n'est pas normal. Nous avons cru naïvement en son statut d' homme d'État. Nous ne pouvons pas continuer de marcher avec une telle personne».

De son côté, faces aux populations de Diégonéfla, la riposte d l'homme de 70ans ne s'est pas faite attendre «Vous vous rappelez: quand c’était dur, qui a organisé le 15 septembre 2019 au parc des sports de Treichville, le 1er meeting PDCI-FPI ? C’est bien Maurice Kakou Guikahué. Alors comment pouvez-vous comprendre qu’un candidat du FPI vienne contre moi à Gagnoa pour me combattre, si ce n’est pas de la sorcellerie», a questionné le N°2 du Parti septuagénaire.

Selon le Pr Guikahué, parlant de la candidature d'un cadre du parti à la rose, présentée contre le cadre du PDCI, Théodore Bodi dans la localité de Diégonéfla, «Comment quelqu’un du FPI peut être contre la candidature de Bodi Théodore ? N’acceptez donc pas cela. On a dit qu’on va protéger ceux qui sont des responsables dans les partis politiques. Je suis patron du secrétariat exécutif du PDCI et je suis déjà député. Bodi est député et patron au PDCI».

Côte d'Ivoire: le numéro 2 du PDCI, atteint du Covid-19, évacué en France

Partout ailleurs, «on prend par exemple Affi N’guessan, et on ne met pas de candidats contre lui parce qu’il est patron. On enlève notre député à Guiglo pour mettre Hubert Oulaye parce qu’il est patron au FPI. En plus, on prend notre délégué, on lui dit de ne pas être candidat et on en fait directeur de campagne de Oulaye Hubert. Et il accepte. Pourquoi à Gagnoa et à Diégonéfla, le FPI refuse que Guikahué et Bodi soient des candidats ? Ce n’est pas normal», a-t-il laissé entendre.


Donc «vous nous reconduisez, moi à Gagnoa et Bodi à Diégonéfla. Il faut que les candidats qu’on envoie contre nous échouent pour ne plus qu’ils recommencent cela. Je suis donc venu vous confier Bodi Théodore qui fait l’objet d’une injustice, tout comme moi à Gagnoa. Dieu n’acceptera pas cette injustice. Donc ils vont échouer».

Côte d'Ivoire/ Le député Bodi Théodore se porte candidat à l'investiture  PDCI régionale du Gôh

Pour lui, «Le vote de cette année, n’est pas une affaire de parti politique. Le président Bédié demande de voter plus de candidats de l’opposition de sorte qu’avec une majorité à l’Assemblée nationale, on puisse avoir droit à un vrai dialogue. Si le même est président et qu’il a tous les députés, il ignore les autres. L’opposition doit avoir plus de députés pour qu’on se considère. Car la réconciliation est nécessaire. C’est-à-dire que Gbagbo et tous les exilés doivent revenir au pays. Tous ceux qui sont en prison doivent être libérés. Si on fait cela, le calme revient et la Côte d’Ivoire redevient comme avant. Pour donner la chance à cela, il faut donner beaucoup de députés à l’opposition. Il faut que l’opposition puisse discuter valablement pour arriver à la réconciliation»

Notons qu'alliés au sein de la coalition des partis politiques de l’opposition, le PDCI de Bédié et le FPI proche de Gbagbo n'ont pas trouvé d'accord sur les choix de certaines listes communes en vue des élections législatives. C'est donc un clash qui prend une autre tournure.

Content created and supplied by: AdjoKoffi (via Opera News )

FPI Guikahué PDCI » lâche Guikahué

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires