Sign in
Download Opera News App

 

 

Gbagbo renaît avec le PPA-CI, Guillaume Soro de plus en plus seul

Le 11 Avril 2011, le monde entier voyait à la télévision, Laurent Gbagbo arrêté et malmené. Personne n'imaginait en ce moment là que cet homme qui venait de perdre le pouvoir dans des circonstances particulièrement douloureuses, s'en sortirait un jour.

De l'autre côté, Guillaume Kigbafori Soro, premier ministre et secrétaire général des '' forces nouvelles '' savourait sa victoire. Ses partisans le présentaient comme un '' sauveur '' devant qui s'ouvrait une belle carrière politique aux côtés du président Alassane Ouattara.

Rien ne se passera comme prévu. Dieu avait un tout autre destin pour les deux hommes. Dix ans après, les rôles semblent s'être inversés. Laurent Gbagbo après des années de détention à La Haye, est revenu au pays, auréolé de gloire et de dignité. Face à la querelle qui minait son parti, le FPI, il a magistralement '' dribblé '' tous ses adversaires et créé le Parti des Peuples Africains Côte d'Ivoire (PPA-CI). Il est à nouveau sous les feux des projecteurs. Le monde n'a d'yeux que pour lui. Ce n'est plus l'homme accablé de mille maux qu'on jugeait à la Cour Pénale Internationale. C'est désormais le démocrate avec un bel idéal panafricain, acquitté et blanchi.

Ce n'est pas du tout le cas pour Guillaume Soro. L'homme est entré en disgrâce avec ses alliés du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix. Après son retour raté en Côte d'Ivoire en 2019, bon nombre de ses partisans ont été arrêtés. Certains sont d'ailleurs toujours en prison. ''Bogota '', lui, vit en exil, entouré de quelques fidèles. En Côte d'Ivoire, il est condamné à perpétuité et perd des soutiens de poids. Soro Kanigui, Alphonse Soro, Victorien Sekongo, Alain Lobognon ont abandonné les voies du soroïsme. Et Soro Guillaume est de plus en plus seul.

Aucune issue ne se profile pour le moment à l'horizon. Le président Alassane jugeait récemment dans une interview ce qu'on lui reprochait de '' très graves '' et l'invitait à se présenter devant la justice. Laurent Gbagbo, lui, vient de nommer ses hommes de confiance aux commandes du nouveau parti. Et il refleurit dans l'arène politique ivoirienne. C'est clair. Les choses sont bien différentes du 11 Avril 2011. Nul ne sait vraiment pas l'avenir !

Dan Singault de Blagouin

Content created and supplied by: DanSingault (via Opera News )

gbagbo renaît guillaume kigbafori soro laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires