Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire évasion ficale (Pandora papers) : Détenir un compte offshore n'est pas illégal (Apollos Dan Thé, vice président du FPI)

Le premier ministre ivoirien, Patrick Achi est depuis ces dernières 48 heures au menu de tous les échanges en Côte d'Ivoire, principalement sur les médias en ligne et réseaux sociaux. 

Une enquête réalisée par un consortium de médias internationaux d'investigation(ICIJ), dans laquelle un dossier sur l’usage des paradis fiscaux par des personnalités politiques et étatiques ivoiriennes figure le nom du premier ministre Patrick Achi, cet entrepreneur prospère, consultant en stratégie et gestion 17 années durant avant d'integrer le milieu politique ivoirien. 

Selon les enquêteurs, Patrick Achi serait le propriétaire d'une société du nom de Allstar Consultancy Services Ltd, basée aux Bahamas, d'où même la gestion est assurée .

Face aux différentes interprétations et spéculations d'experts, amateurs et profanes de la chose fiscale dans cette affaire d'évasion fiscale, Apollos Dan Thé, Actuaire, expert en modélisation mathématique financière, expert en gestion de risques financiers, tient à clarifier les choses afin de ne pas se laisser emballer dans cette affaire. 

Pour Apollos Dan Thé, vice président du Front Populaire Ivoirien (FPI) chargé de l'Economie Internationale, de la Mondialisation et des Politiques d'Intégrations, l'affaire n'est qu'à son début, on en saura peut être plus, mais pour l'instant il faut se garder de tirer des conclusions hâtives.

<<...Détenir un compte offshore n'est pas illégal en soi. Par contre, s'il est prouvé que les fonds qui alimentent le compte offshore proviennent d'activités illégales, là il y a matière criminelle. Mais sinon, il ne faut pas s'emballer juste parce que des gens ont un compte bancaire dans une juridiction où le régime fiscal est moins contraignant (paradis fiscal)...>> selon ce proche de Pascal Affi N'guessan. 

Aussi, à ceux qui s'offusquent du fait que le premier ministre ait laissé son pays où l'Afrique pour se retrouver avec des comptes et des biens au Bahamas, Apollos Dan Thé poursuit pour dire : <<...Les sportifs de haut niveau, les grands artistes, les hommes d'affaires, tout citoyen qui trouve qu'il peut ouvrir un compte bancaire dans un autre pays, légalement, et payer moins d'impôts, toujours légalement, ne commet aucune faute. Peut être on peut voir l'aspect de l'éthique, mais ce n'est pas un crime à priori. ..>>

Pour conclure, le vice président du FPI en charge de l'économie internationale, de la Mondialisation et des Politiques d'Intégrations a invité les ivoiriens et internautes à toujours prendre du recul et comprendre réellement de quoi il s'agit avant de s'emballer.Il faudra attendre donc d'en savoir plus, surtout, sur les origines des fortunes qui font l'objet des comptes offshore.


GLADION DAVID

Content created and supplied by: Gladion (via Opera News )

côte d'ivoire dan thé pandora papers patrick achi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires