Sign in
Download Opera News App

 

 

L'armée française reste au Mali avec Takuba !

Le 10 juin 2021, Emmanuel Macron annonçait en grande fanfare la fin de l'Opération Barkhane au Mali. L'armée française qui constituait cette force devrait donc se retirer du territoire malien. Cependant, la France se maintiendra au Mali avec une autre opération qui devrait regrouper plusieurs autres pays. Il s'agit de Takuba !

Takuba », l'embryon d'une force européenne

On s'imaginait que la France allait quitter le Mali avec le retrait de ses forces armées. Plus de 5000 soldats français sont déployés sur le territoire malien pour lutter contre le djihadisme depuis plus de 8 ans. Les résultats mitigés de cette force dénommée Barkhane combinés aux soubresauts de la politique malienne ont précipité la fin de la mission militaire française. Macron en a décidé le 10 juin après un ultime coup d'état au Mali. Cette décision de retrait est un moyen pour Macron de mettre une pression au nouveau régime militaire qu'il juge anti-démocratique. Alors que l'on s'attendait au retrait des 5000 soldats français, ceux-ci resteront sur le territoire malien. Ils combattront le terrorisme sous un autre pavillon, cette fois international, qui est la force Takuba !

Task force Takuba : l'oubli de la république Tchèque. Une bourde française  ? - B2 Le média de l'Europe géopolitique

L’idée avait été lancée en 2018 par la France pour impliquer davantage ses alliés européens au Sahel. Onze Etats ont signé la déclaration commune soutenant cette task force, mais son déploiement est resté poussif jusqu'à maintenant. La Force « Takuba » a été déployée officiellement en 2020 à la demande du Mali et du Niger et a été placée sous le commandement de l’opération « Barkhane ».

Sahel. Lancement officiel de la force européenne Takuba

À la différence de Barkhane, Takuba rassemble les forces spéciales de plusieurs pays. Les principales missions de « Takuba » consistent normalement à conseiller, à assister et à accompagner au combat des unités conventionnelles maliennes, intégrées au commandement de l’opération « Barkhane », en vue de lutter contre les groupes terroristes dans la région du Liptako (région frontalière entre le Mali et le Niger), en coordination avec les partenaires du G5 Sahel, la Mission militaire intégrée des Nations Unies au Mali (MINUSMA) et les missions militaires et civiles de l’Union européenne (EUTM Mali, EUCAP Mali et EUCAP Niger).

Intérêt confirmé du Portugal pour la Task Force Takuba - FOB - Forces  Operations Blog

Maintenant, que Barkhane n'existe plus, l'opération Takuba devrait monter en puissance dans les prochains mois. Surtout que depuis l'annonce de la fin de mission de Barkhane, aucun retrait significatif de soldats français n'a encore été enregistré. La France reste au Mali. Même si les rapports avec la junte militaire au pouvoir ne sont pas aisés, la France maintient toujours sa présence militaire sur le sol malien à travers cette nouvelle mission qu'elle chapote à nouveau avec l'aide de plusieurs autres pays européens tels que la Roumanie, la Suède, l'Estonie qui ont déjà apporté des contingents et du matériel. 

Content created and supplied by: JAKMA (via Opera News )

Emmanuel Macron Mali

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires