Sign in
Download Opera News App

 

 

Président exécutif - Koné Katinan, Dano Djédjé, Stéphane Kipré... Qui pour être le nouvel homme fort du PPA-CI ?

Le lundi 25 octobre, le nouveau parti de Gbagbo va franchir un nouveau cap avec la nomination d'un président exécutif et la publication des organes de direction ainsi que les hommes qui vont les animer. Autant dire que c'est la veillée d'armes dans la maison.

Fini le congrès, cette nouvelle étape est d'autant plus importante qu'elle va impacter la suite de la marche du dernier né des partis politiques de Côte d'ivoire, le PPA-CI. Selon un communiqué du directeur de cabinet de Laurent Gbagbo, l'ambassadeur Emmanuel Aka, c'est ce lundi que seront connus les organes de direction du PPA-CI. Une nomination est attendue à en croire le communiqué. Il s'agit de celle d'un président exécutif qui devrait ce même jour animer un point de presse, selon le même communiqué.

En attendant ce jour, l'on conjecture déjà sur le nom de celui que va oindre Laurent Gbagbo pour conduire les destinées du parti sous sa vision éclairée.

Pour les observateurs, cela ne fait l'objet d'aucun doute. L'homme le plus en vue du moment, celui qui mérite de porter les aspirations gbagboistes est Justin Koné Katinan, le nouveau chouchou des Gors. L'homme est administrateur de services financiers de profession et a longtemps été dans l'ombre avant d'être révélé par la crise postélectorale à la tête du ministère du budget. Durant son long exil au Ghana, Katinan aura été un martyr et faisait office de l'homme le plus recherché par le régime Ouattara. Par deux fois, ce régime a annoncé son extradition en Côte d'ivoire sous des airs triomphateurs. Échec et mat. Katinan a toujours échappé aux pièges. Tout s'est accéléré pour lui avec la libération de Laurent Gbagbo le 31 mars 2020. Des négociations menées avec le régime facilitent son retour en Côte d'ivoire. Il prend vite de l'ascendant dans les préparatifs du retour de Laurent Gbagbo en conduisant avec maestria la commission communication du comité d'organisation mis en place. Les militants retiendront de lui, la stature d'un homme habile quoique n'ayant pas été formé au métier de la communication. Depuis lors, il est devenu l'homme des grands débats. Katinan jouit d'une bonne réputation à l'international avec une connaissance peaufinée de l'anglais.

Si Katinan demeure le favori, il n'en demeure pas moins que d'autres personnalités peuvent toujours être préférées à lui. Parmi celles-ci, il y a l'endurant camarade de lutte, Ahoua Don Melo, rentré d'exil récemment. Ancien ministre, ancien Dg du bureau d'études techniques et de développement (Bnetd), Docteur ingénieur des travaux publics, mathématicien, Ahoua Don Melo est un homme du sérail de Laurent Gbagbo. Il fut d'ailleurs le porte-parole de son éphémère gouvernement de 2010/2011 durant la crise postélectorale. Il s'était ensuite réfugié au Ghana puis en Guinée où il a occupé le poste de conseiller du président Alpha Condé avec qui il partageait les valeurs du socialisme. Ahoua Don Melo fait office de favori pour être l'exécutif du PPA-CI même si sa proximité avec Simone Gbagbo peut lui jouer des tours.

Que dire de Stéphane Kipré que ses fans appellent Psk (président Stephane Kipré) ? Gendre de Gbagbo, ce n'est pas vraiment ce statut qui lui vaut de la sympathie. L'ancien président de l'Ung a le mérite d'avoir été l'un des rares présidents de parti à mettre à exécution l'appel de Gbagbo à le rejoindre. D'abord par la dissolution de son parti ensuite par sa disponibilité à participer à l'organisation du congrès. Stéphane Kipré jouit d'une réputation d'homme généreux qui s'est fait un réseau de relations surtout à l'international ces dernières années. Il a joué en quelque sorte le minci dominici de Laurent Gbagbo alors incarcéré à La Haye. Il aura travaillé dans l'ombre comme à la lumière dans la libération de Gbagbo. Il a l'expérience politique nécessaire, ayant été président de parti. Sa loyauté devrait être récompensée à la juste mesure.

On avance également des noms comme Dano Djédjé, président du récent congrès et ancien ministre de la réconciliation de Gbagbo. C'est un vieux compagnon de lutte et un homme loyal qui se distingue par sa pondération et son humilité. Mais des considérations géopolitiques pourraient le desservir, étant de la même région que Laurent Gbagbo. L'enfant de Gagnoa pourrait être un pion pour diriger le secrétariat général.

Assoa Adou. Il fait office de outsider. Si Assoa peut compter sur l'estime de Gbagbo dont il fût un compagnon depuis les années étudiant, il est tout de même défavorisé par son propre management. Assoa Adou n'est pas un bon meneur d'hommes, selon plusieurs témoignages. Avec lui au secrétariat général du Fpi Gor, les conflits de personnes s'étaient multipliés. Le reconduire donnerait le sentiment de la poursuite de l'ancien système managérial.

L'on pense dès lors à Damana Adia Pickass, le jeune loup, adulé par les jeunes qui l'appellent affectueusement Don Picky. Il est une sorte de courroie de transmission entre la jeune et la vieille génération de militants. Son opiniâtreté, sa hargne, son pragmatisme sont ses armes maîtresses. Diplômé de droit, il a fait l'administration ivoirienne sous Désiré Tagro. Longtemps ostracisé par l'aura de Charles Blé Goudé, Pickass reste un confident de Laurent Gbagbo qui l'a toujours préféré aux autres leaders de jeunesse de sa génération. Mais après son exil au Ghana, Don Picky est toujours marqué par une tâche indélébile dans l'opinion pour son geste filmé devant les caméras du monde en 2010. Dans une rare colère, il avait violemment arraché les résultats non consolidés de l'élection présidentielle que s'apprêtait à lire le porte-parole de la CEI de l'époque. Ce geste avait été un élément déterminant de la crise.

Lida Kouassi, Marie Odette Lorougnon, Odette Sauyet, à l'absence d'une certaine Simone Gbagbo ont aussi leur chance de ravir le poste. Tout comme Georges Armand Ouégnin, celui qui a dirigé la coalition Eds qui a gagné 18 sièges de députés aux dernières élections législatives.

Mais tout ceci n'est que spéculation. Seul Gbagbo a le dernier mot.

Content created and supplied by: SylvainGuédéDebailly (via Opera News )

dano djédjé laurent gbagbo président exécutif

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires