Sign in
Download Opera News App

 

 

PPA-CI/ Après les nominations à la tête du parti, voici comment Gbagbo gère les mécontentements

Koua Justin.


A la suite du Congrès constitutif des 16 et 17 octobre 2021 qui a célébré la naissance formelle du nouveau parti de Gbagbo, des nominations aux postes de direction ont été effectuées. Les uns et les autres ont été affectés à leur poste de combat afin que le PPA-CI soit efficace et puisse ratisser le plus large possible sur le terrain. Ainsi, il y a le Conseil exécutif dirigé par le professeur Hubert Oulaye, le Conseil stratégique et politique (CSP) présidé par le docteur Assoa Adou, le Secrétariat général avec Damana Adia Pickass, le Conseil politique permanent présidé par le préfet Gnahoré Jean-Baptiste, le Comité de contrôle.

Si de nombreux nominés se sont réjouis et ont été félicités dans leurs différentes bases, il n’en a, hélas, pas été de même pour tout le monde. Ils sont tout aussi nombreux à manifester leur mécontentement à la suite de ces nominations. D’aucuns estiment qu’ils ont été mis au garage, à des postes qui ne les honorent pas et ne leur laissent pas exploser leur leadership. « J’ai été candidat à deux reprises. J’ai eu les meilleurs taux du parti dans ma région, même su je n’ai pu être élu. Je ne me plaindrai pas. C’est moi qui fais vivre le pari chez moi. Je vais aller sur le terrain pour faire élire ceux qui me sont fidèles dans toutes les fédérations du département ainsi que les sections et ensuite, on verra », déclare un insatisfait qui tient à être le prochain élu du PPA-CI dans sa région.

Il y a également le cas de Koua Justin, le jeune et bouillant secrétaire général adjoint et porte-parole de l’ancien parti. Sa lutte l’a conduit sur les chemins de la prison. Il y a en effet, séjourné à plusieurs reprises et son dernier séjour au camp pénal de Bouaké a duré environ un an. Sorti de prison juste quelque temps avant la naissance du PPA-CI, il a été nommé secrétaire général adjoint chargé des nouveaux majeurs. Pour les siens, il s’agit d’une dégringolade. Et afin de bien montrer son désaccord, il a brillé par son absence lors de la première réunion du secrétariat général du parti, le lundi 22 novembre 2021. « En 2015, c’est lui qui a sauvé le parti. C’est lui qui fait bouger les choses. Il mérite un poste en relation avec son sacrifice et sa personnalité. Vous voyez que depuis, il ne dit rien », explique le Dr Guida, un de ses plus fidèles compagnons.

Laurent Gbagbo qui sait écouter ce qui n’a pas été dit, a tout entendu. Lors de la conférence de presse qui a sanctionné la première réunion du secrétariat général, il n’a pas manqué de dire que seul Dieu ne se trompe pas. Il a donné ses instructions. Dans un communiqué publié ce mardi 30 novembre, le professeur Hubert Oulaye indique qu’il va recevoir « pour échanges, les délégations ayant des observations sur les nominations rendues publiques dans les nouvelles instances du PPA -CI ». Le Président exécutif demande aux personnes intéressées, de formuler par écrit et brièvement, leurs observations et propositions de solution aux « erreurs » constatées dans les nominations. Ensuite, il faudra déposer ces courriers au siège du parti, au plus tard le mercredi 1er décembre 2021 à 17h.

Paul D. Tayoro

Content created and supplied by: Paul-D-Tayoro (via Opera News )

Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires