Sign in
Download Opera News App

 

 

Electricité / Affaire 1 ivoirien 1 compteur : de troublantes révélations sur la CIE à l'ouest

Pour permettre à une grande majorité d'ivoiriens à avoir accès à l'électricité, le pouvoir ivoirien a mis en place une politique sociale dénommée, ''un ivoirien, un compteur''. Mais cette politique gouvernementale de branchements sociaux fait des grincements de dents dans l'ouest ivoirien, notamment dans la région de Danané.

Selon une investigation menée par la Radio de la Paix à Danané et Mapleu, dans la Région du Tonkpi, émission diffusée ce mercredi 21 juillet 2021, plusieurs personnes ont affirmé leur déception car ayant constaté une véritable pratique mafieuse autour des compteurs d'électricité de la Compagnie Ivoirienne de l'Electricité, CIE. Ces derniers indiquent que les compteurs leur sont chèrement vendus.

Selon plusieurs témoignages de populations dans le Tonkpi, la politique gouvernementale 1 ivoirien, 1 compteur, est difficilement appliquée voire une illusion. Ce qui est triste dans cette affaire est que certains soutiennent avoir eu des compteurs, mais la CIE leur a fait savoir que ce sont des compteurs d'Anyama, par conséquent ils doivent payer pour cette acquisition frauduleuse des compteurs; sous cet angle, l'on se demande comment des compteurs d'Anyama, dans le district d'Abidjan, peuvent-ils se retrouver à l'ouest, à des centaines de kilomètres ? Pourquoi ne pas mener des investigations afin de mettre la main sur les potentiels complices dans cette affaire ?

Pour sa part, le président des consommateurs de Danané, M. Diaby Zoumana a suggéré que la CIE fasse un toilettage en son sein afin d'extirper les mauvaises graines qui causent du tort aux pauvres populations. Aussi, M. Zoumana a insisté que lorsqu'une politique est instaurée au profit des populations, que cela profite effectivement à toutes les populations partout où elles se trouvent, car il estime que la région du Tonkpi a été lésée sur cette politique sociale du gouvernement concernant l'électricité.

Cherchant à avoir la version de la direction régionale de la CIE dans le Tonkpi, la Radio de la Paix, a indiqué dans son reportage n'avoir pas eu d'interlocuteurs, une situation qui laisse encore planer une grosse ombre sur cette affaire.

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires