Sign in
Download Opera News App

 

 

Mali/Le Colonel Assimi Goïta au Palais du mont koulouba

LE MALI, LE PUTSCH OU VOLONTÉ PEUPLE ?

Pas grand comme le Philistin Goliath, le Colonel Assimi Goïta, au nom qui attire est redevenu l'homme fort du Mont Koulouba et du Djoliba. Le Colonelest entrain de surprendre son monde.

Pourquoi encore le Mali sommes-nous prêts à nous demander ? La reponse demeure une nébuleuse absolue. Mais il faut en parler une fois pour dire une certaine vérité à la lumière de événements.

Et d'ailleurs, lee journaliste Monoko Toaly, en connaisseur du Mali politoque, populaire et profond, ne cessait d'avertir les Maliens sur une quelconque dérive de la transition, une division et la intérieure, la ruse des uns et celle de l'extérieur, et sur la situation d'une économie exsangue, d'un Peuple agacé, la volonté de roublardise de certains et les mauvais conseils venus d'ailleurs qui pouvaient fragiliser un pays du G-5 Sahel aux prises à des velléités de sessession d'une partie du Peuple et une armée fouettée par les terroristes qui défiaient tous les Ordres. Ces immobilismes donnent ce résultat qui peut être vu comme catastrophique par une certaine Communauté internationale, mais salutaire pour le Peuple à une seule vision, un seul but sorti des restes des quatre Grands Empires Niger-Kordofan...

Il faut respecter la main qui te donne à manger au risque d'être affamé ou strangulé ad aetenam et non ad vitam. La sauce gnan-gnan est prête, il faut la manger.

Le président de la transition saluée au départ et du Premier Ministre et de son gouvernement par tous subi la colère de la junte faiseuse de présidents et non de rois ; nous ne sommes pas dans une monarchie présidentielle, n'en déplaise aux manipulateurs.

Devrons-nous le rappeler aux oublieux ! La ruse diplomatique ne passe pas partout et sous tous les cieux écarlates.

Le Mali depuis la chute de Moussa Traoré a toujours su surprendre l'Afrique et le monde.

Et faut-il le rappeler comme historicité, N'ga-Maliba [mon Grand Mali] a toujours refusé l'ingérence d'où qu'elle vient.


Ainsi le jeune Colonel Assimi Goïta [il faut le reconnaître, le nom est présidentiel] est un camouflet vivant pour la Grande diplomatie mondiale, pour l'insignifiante organisation zonale et pour cette amorphe uanisme après l'inacceptable au Tchad.

La démocratie meurt toujours en Afrique où rien n'est sûr. Ici les certitudes des valeurs abstraites.

La Pelle Démoncratique.

Par Azagueza JEK.

Content created and supplied by: Azaguezajek (via Opera News )

mali mont koulouba

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires