Sign in
Download Opera News App

 

 

Retour de Gbagbo : quand l'amnistie devient un chantage politique

Définitivement acquittés par la Cour pénale internationale (CPI) depuis le mercredi 31 mars 2021, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goude doivent regagner leur terre natale, la Côte d'Ivoire. Cependant, certains conditionnent leur retour à une amnistie du chef de l'État qui serait elle même conditionnée par une prise de conscience de ces derniers.

Me Abdoulaye Ben Meite, avocat de l'État dans le procès Gbagbo a développé, dimanche 04 avril 2021 cette théorie sur les antennes de la chaîne NCI.

Tout porte à croire que certains oublient la résilience de Gbagbo et de ses partisans. L'ex-président ivoirien qui a refusé de prendre la fuite sous les bombardements de l'armée française, peut-il craindre une menace de vingt ans d'emprisonnement en Côte d'Ivoire dans l'affaire de la réquisition de la BCEAO dans laquelle ladite banque n'est pas partie prenante ?

Au contraire, une amnistie accordée à Gbagbo et Blé Goude serait une bouée de sauvetage pour Alassane Ouattara. Taxé depuis une décennie de n'appliquer qu'une justice des vainqueurs, cette geste lui permettrait de nier tout acharnement contre ces deux coriaces adversaires politiques.

Ainsi, cette pression judiciaire que représente la condamnation de Gbagbo et Blé Goude à 20 ans d'emprisonnement, ne saurait faire l'affaire du pouvoir d'Abidjan. Emprisonner Laurent Gbagbo et Blé Goude en Côte d'Ivoire après leur acquittement total par la CPI pourrait s'avérer fatal pour Alassane Ouattara au niveau national et indigne aux yeux de la communauté internationale qui lui est chère.

Le chef de l'État ivoirien le sait. L'arrestation et l'emprisonnement de Maurice Kakou Guikahue et de Pascal Affi N'guessan, tous deux sofas de Henri Konan Bédié, président de l'ex-Conseil national de transition au détriment du président lui même, en est une illustration. En d'autres termes, Alassane Ouattara semble connaître la limite à ne pas franchir. Cette limite pourrait expliquer l'amnistie accordée à Simone Gbagbo en lieu et place d'un transfèrement à la CPI.

En somme, une amnistie à Laurent Gbagbo et Blé Goude suivi de son retrait de la vie politique ou d'un face à face avec Laurent Gbagbo dans les urnes en 2025 participeraient à faire entrer dans l'histoire à l'instar de Frédéric De Klerk en Afrique du Sud.


Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

abdoulaye ben meite alassane ouattara charles blé goude cpi laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires