Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique / Alliance Bédié-Gbagbo : le président Ouattara parle sans convaincre dans Jeune Afrique

Le chef de l'État, Alassane Ouattara, a accordé une longue interview au magazine jeune Afrique. L'occasion pour lui de revenir sur les principaux faits marquants de ces derniers mois près d'un an après sa réélection pour un nouveau mandat controversé. S'il a gardé son flegme habituel lors de cet exercice médiatique, en revanche certaines réponses à des questions ont laissé certaines personnes sur leur faim. Surtout en ce qui concerne l'alliance entre les ex présidents Konan Bédié et Koudou Gbagbo.

Depuis le départ du PDCI de la coalition RHDP, force est de constater un rapprochement entre le PDCI de Konan Bédié et les partisans de Koudou Gbagbo. Un rapprochement qui s'est transformé en alliance politique (PDCI-EDS) le temps des élections législatives. Avec le nouveau parti de Gbagbo en gestation, par ricochet la fin de la crise au FPI, le paysage politique ivoirien est de plus en plus lisible. Le président Ouattara a qualifié l'éventuelle alliance politique entre le PDCI et le camp Gbagbo de non idéologique. Pourtant jusqu'ici, les deux alliés ont toujours annoncé vouloir collaborer ensemble dans le but de réconcilier les Ivoiriens.

Même en allant dans le sens de la pensée du président Ouattara, la grande coalition du RHDP sensé regrouper tous les disciples d'Houphouët a volé en éclat au moment où elle devait se transformer en parti politique. Alors qu'en 2010, les partis alliés du RHDP avaient un but commun conquérir le pouvoir d'État. L'enseignement a tiré de ces alliances circonstanciels est qu'une fois l'objectif de départ atteint, les intérêts personnels prennent le dessus sur les intérêts communs initiaux.

H.L.V

Que pensez vous des alliances politiques en Côte d'Ivoire ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone "ajouter commentaire".

Content created and supplied by: HenocleVeinard (via Opera News )

Konan Bédié Koudou Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires