Sign in
Download Opera News App

 

 

Said Penda dit avoir refoulé de l'argent envoyé par un cadre ivoirien voulant le corrompre


Le journaliste et investigateur, Said Penda, très âpre à dénoncer les déviations dont se rendent coupable certains acteurs de la gouvernance ivoirienne, a, ce jeudi 23 septembre, sur sa page facebook, annoncé qu'il a reçu une ''enveloppe" de soudoiement, qu'il s'évertue à faire retourner à son expéditeur parce que considérant que c'est un geste pour l'achat de sa conscience. Il précise que celui qui lui a envoyé le numéraire à des buts de l'acheter, est un travailleur de la BCEAO, à qui il n'a manqué de répondre en ces mots via un message WhatsApp :

« Je voudrais te dire combien je n'ai pas apprécié le cadeau remis à mon collaborateur, (X), et il n'aurait pas dû prendre cet argent... Nous sommes dans le domaine de l'investigation et accepter des "cadeaux" pourrait influencer notre jugement qui serait, forcément, toujours au profit de celui qui offre le plus grand cadeau. Le "cadeau" te sera retourné par transfert électronique ce matin. Merci pour la compréhension. »


Et le journaliste de s'adresser à tous ceux qui seraient tenter de le corrompre par leurs prétendues largesses :

"Il faut éviter de remettre des "présents" à moi-même ou à tout autre journaliste de mon média, lorsque nous faisons nos enquêtes. Notre éthique et nos valeurs nous interdisent de l'accepter. Nous considérons cela comme un mépris, une injure à notre égard et à notre profession. Nous voulons faire éclater la vérité, et faire prévaloir la justice."


Le journaliste Said Penda dénonce depuis un certain temps, des pratiques peu orthodoxes de certains agents de l'État ivoirien, qui s'adonnent à un détournement des fonds publics, à des buts personnels. C'est sûrement à cause de ces mouchardages, que, se sentant menacé, le fonctionnaire ivoirien énigmatique de la BCEAO a transféré de l'argent au journaliste pour obtenir son estime et son silence. Malheureusement pour lui, il est tombé sur un incorruptible en la personne de Said, à en croire ce dernier qui affirme avoir des ressources nécessaires pour se priver des bakchichs et rester ainsi, un mystère pour les corrupteurs.


Louis-César BANCÉ

Content created and supplied by: LouisCésarBANCE (via Opera News )

Said Penda

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires