Sign in
Download Opera News App

 

 

Blé Goudé confie : “En prison, j'ai essuyé les carreaux pour qu'on me donne 15 euros/semaine”

Totalement libre depuis son acquittement le 31 mars 2021, Charles Blé Goudé n'est toujours pas rentré en Côte d'Ivoire. Ce dernier, est jusqu'à ce jour, en attente de son passeport pour regagner la terre de ses ancêtres. Cette “longue et interminable” attente n'empêche cependant pas le président du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (COJEP) à s'adresser à ses compatriotes soit par les réseaux sociaux, soit par les médias internationaux.

L'ex-leader des jeunes patriotes a indiqué, lors d'une interview accordée à un confrère en ligne, publiée pour la première fois, ce lundi 4 octobre 2021, qu'il a dû faire des petits travaux dans cette prison de Scheveningen, à La Haye.

N'ayant droit à aucune visite durant les trois premiers mois de sa détention à La Haye, l'ancien leader estudiantin déclare : « J'ai essuyé les carreaux en prison pour qu'on me donne 15 euros par semaine. Les allées, les couloirs, là où on mangeait. J'ai demandé au directeur de la prison s'il pouvait me permettre de faire ce petit travail-là avant que les Ivoiriens n'aient accès à moi », a-t-il confié au confrère.

Aussi, l'ancien secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI) a expliqué qu'il n'était pas du tout complexé pas cette situation car il avait déjà été confronté à de “petits djossis” (petits travaux) notamment avant la guerre de 2002, en Angleterre où il faisait des études en communication politique.


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires