Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : retour de Gbagbo et Blé Goudé, ce que disent les ivoiriens

Après l'acquittement de Gbagbo Laurent et Charles Blé Goudé, prononcé par le tribunal de première instance de la cour pénale internationale,CPI, et l'autorisation de leur retour par Allassane OUATTARA, lors du premier conseil des ministres du premier gouvernement Achi, la population dans leurs différents quartiers généraux (QG), vont chacune de leurs commentaires.

Les ivoiriens sont partagés sur la question du retour de Messieurs Gbagbo Laurent et Charles Blé Goudé, prononcé par le président ivoirien.

Les partisans de Gbagbo Laurent et Charles Blé Goudé pensent que cette décision du président Ivoirien est salutaire et estiment que leur retour serait une occasion pour réconcilier les filles et fils de cette nation ivoirienne.

Mais dans ce même QG, les avis sur la question restent tout aussi partager. Certains voient en celà un leurre du président Ouattara afin de les attirer et de les arrêter une fois rentrés en côte d'ivoire. Pour eux le président ivoirien doit prendre une loi d'amnistie afin de cesser toutes les poursuites, permettre à tous les exilés politiques de rentrer au pays et la libération de tous les prisonniers de Côte d'Ivoire et mettre fin aux emprisonnements abusifs, avant de songer à un retour de leurs mentors.

Pour les partisans du président Allassane OUATTARA ces deux mentors qui ont occasionné la mort des ivoiriens, restent loin du pays pour ne pas venir pourrir l'atmosphère de la vie politique ivoirienne et causer encore du tord à la société. Rejetant ainsi la parole de leur leader politique.

La vrais raison vient est que les ivoiriens n'ont pas encore compris l'essentiel. Celui de désarmer les coeurs et d'aller tous à la paix véritable.

Le président Allassane OUATTARA après la chute du pouvoir Gbagbo en avril 2011 pouvait dire sur TCI ceci :

"J’en appelle donc à tous mes compatriotes qui seraient gagnés par un sentiment de vengeance à s’abstenir de toute acte de représailles et de violences".

Par cet appel, nous comprenons que les Ivoiriens ne doivent pas se venger de leur semble, qu'ils devraient plutôt songer à panser les plaies, à oublier tout ce qui c'était passé et partir de l'avant pour reconstruire la côte d'ivoire délabrée.

Penser réconciliation doit être le comportement à adopter parce que celà y va de l'intérêt des ivoiriens. L'exemple du Rwanda devrait nous interpeller. Près de 800 000 voir 1 000 000 morts, mais le pays c'est réconcilié, et nous voyons les retombées.

En côte d'ivoire, nous pensons que les autorités devraient prendre pour exemple le Rwanda et faire une publicité médiatique afin de permettre aux partisans de revenir à la raison.

Si nous voulons une nation forte, nous devons commencer par travailler pour la cohésion nationale, la sécurisation des personnes et des biens.

Franck Atchori INFOS-RCI225

Content created and supplied by: INFOS-RCI225 (via Opera News )

Allassane OUATTARA Charles Blé Goudé Côte d'Ivoire Gbagbo Laurent

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires