Sign in
Download Opera News App

 

 

A'salfo marqué par la visite de Bailly Spinto à la Fondation Magic System. Le but de cette visite

Photo/A'salfo tout heureux d'accueillir Bailly Spinto à la Fondation Magic System

Le Rossignol Bailly Spinto totalise 50 années de carrière musicale. Un parcours qui mérite d'être joyeusement célébré avec tous les honneurs digne du rang de celui qui fut un modèle, une icône de la musique ivoirienne. C'est ce message de celebration du cinquantenaire qui était au menu de la rencontre tenue hier mardi 30 novembre entre Bailly Spinto et son" fils" Traoré Salif dit A'salfo. Cette rencontre s'est déroulée au siège de la Fondation Magic System. 

Pour le "père" Spinto qui a estimé que cet évènement si exceptionnel qui marque les 50 ans de sa carrière musicale devra marquer les esprits. C'est d'ailleurs ce qu'il est allé demander humblement au leader vocal du groupe Magic System de le soutenir à sa manière, comme un fils pourrait aider un " père ". Salif a pris bonne note de la requête de celui qu'il a toujours considéré comme l'une des meilleures voix que la Côte d'Ivoire ait connue.

Cette rencontre qui s'est déroulée dans une bonne ambiance conviviale et de courtoisie a permis aux deux artistes, de deux générations différentes, de passer une belle journée du mardi.

Très marqué par cette visite de courtoisie de son aîné Bailly, A'salfo n'a pas manqué de laisser quelques mots de fierté et d'admiration sur sa page après ce passage du Rossignol dans les locaux de la Fondation Magic System.

" Quand le fils va vers le père, c'est pour demander des bénédictions. Quand c'est le père qui en fait autant c'est pour en donner. Nous avons été très honorés ce matin de recevoir le père de toute une génération, le monument de la musique ivoirienne Bailly Spinto. La célébration du cinquantenaire de son immense carrière était à l'ordre du jour" a écrit Salif sur sa page.

J.T

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

fondation magic system rossignol bailly spinto

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires