Sign in
Download Opera News App

 

 

Alliance PDCI-GPS : Jusqu'où Bédié et Soro conduiront-t-ils leurs militants?

Plus de deux ans après le début de leur rapprochement en Décembre 2018, Henri Konan Bédié et Guillaume Soro, deux anciens alliés au sein de la coalition du RHDP, continuent de marquer des points dans le sens de la consolidation de la marche commune entre leurs formations politiques.

Tous les deux séparés du RDR qu’ils ont laissés isolé dans un parti unifié vidé de sa substance, la relation qui les unit relève visiblement de l’affectif plutôt que du stratégique.

Traqué par le régime qui lui reproche son implication dans un hypothétique tentative de déstabilisation des institutions de la république, Guillaume Soro sait pouvoir compter sur l'appui de son « père ». Cela se matérialise sur le terrain par cette forme de solidarité poussée. Privés de leur siège, les partisans de l'ex chef du parlement organisent régulièrement leurs activités dans les locaux du PDCI-RDA.

Cela s’est encore démontré ce Dimanche 30 Mai, lorsqu’à l’occasion de la fête des mères, les femmes de Générations et Peuples Solidaires (GPS), avec à leur tête, la coordinatrice nationale, Anne-Marie Bonifon, se sont retrouvées à la maison du PDCI-RDA à Cocody. Comme chez elles, elles se sont réjouies sans ménagement, rassurées par l'excellence des relations entre leur leader et leurs président du PDCI-RDA.

Alors que l’on devrait assister à une recomposition du paysage politique Ivoirien dans les prochaines années avec la constitution de nouvelles forces politiques face aux exigences de renouvellement de générations, une alliance fusionnelle entre les deux camps n’est pas à exclure. D’autant plus que les deux hommes ont des profils politiques étonnamment convergents.


L’ancien chef d’état, Henri Konan Bédié débuta sa carrière politique par un activisme de gauche révolutionnaire en tant que leader de la Fédération des Étudiants d’Afrique Noire Francophone (FEANF), avant de rallier les idéaux conservateurs de la droite traditionnelle dans laquelle se retrouve le PDCI-RDA.

Idem pour son « fils", Soro, connu pour son combat marxiste à la tête de la FESCI. Lui aussi rejoint dès 1999 la droite libérale avec le RDR, avant de mettre sur pied aujourd’hui son mouvement GPS, géopolitiquement classé au centre-droit. Tout reste jouable, sinon tout se dessine entre les deux formations politiques. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

guillaume soro henri konan bédié jusqu'où bédié rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires