Sign in
Download Opera News App

 

 

Burkina Faso / réconciliation nationale : possible libération des généraux Bassolé et Diendéré

Les chefs coutumiers du Burkina Faso se sont réunis le 10 Juin dernier à Ouagadougou à la demande des soldats de la junte conduite par le lieutenant-colonel Jean-Henri Sandaogo Damiba pour leur contribution dans la lutte contre le terrorisme. À la suite des travaux de ce conclave, des recommandations ont été adressées à l'actuel locataire de kosyam (le palais présidentiel).

Selon les têtes couronnées du pays, l'union sacrée des filles et des fils du pays des hommes intègres est le principal nœud pour remédier aux fléaux de l'insécurité à travers l'étendue du territoire. Pour elles, la réconciliation nationale doit être le cheval de bataille du chef de l'état. Ces autorités morales exhortent le président Damiba à gracier certains acteurs politiques et militaires tels les généraux Djibril Bassolé, Gilbert Diendéré etc... et aussi à faciliter le retour de nombreux exilés burkinabè.

L'audience officielle accordée le 21 juin aux anciens présidents Marc Christian Kaboré et Jean Baptiste Ouedraogo est un signe annonciateur de la bonne volonté du gouvernement de mettre en œuvre les propositions des chefs traditionnels du Burkina Faso.

Le pardon et la cohésion sont des quêtes difficiles à acquérir


La contribution de FABA

Content created and supplied by: Faba (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires