Sign in
Download Opera News App

 

 

Ma première grande peur en tant que contributeur sur Opéra News

Être contributeur sur Opéra News n'est pas seulement la joie et la quiétude. Il y a aussi des jours de stress, d'angoisses et de peur. Ma plus grande peur en tant que contributeur sur Opéra News a lieu dans le mois de novembre 2020.

J'avais rédigé un article sur la TNT et j'avais déploré le fait que la Côte d'Ivoire ne soit pas entièrement couverte. L'article était même à la une et très suivi.

Le lendemain pendant que je me rendais au travail, je reçois un coup de fil à 08h. Mon interlocuteur est un administrateur d'Opéra News. Il m'informe que le chargé de communication de la structure qui gère la TNT en Côte d'Ivoire n'est pas d'accord avec mon article et que je devais rentrer en contact avec ce dernier pour essayer de régler ce problème à l'amiable.

Ce jour là, je devais être inspecté. Mon moral est déjà touché, moi qui d'habitude suis très fort, avais commencé à avoir des pensées négatives. À 09h le même numéro m'appelle pour demander si j'étais entré en contact avec l'homme de la structure qui gère la TNT. Je réponds pas la négation. Pendant ce temps, le moment fatidique de l'inspection est imminent. 30 minutes plus tard le même administrateur d'Opéra News m'appelle et le ton commence à changer. Pour lui, je méprisais ce qu'il disait. Il me dit que le chargé de communication mécontent est prêt à envoyer l'affaire à la police et que je dois faire vite pour éviter tout désagrément. Dès qu'il raccroche, le numéro fixe d'Opéra News m'appelle. Cette fois-ci, c'est une dame. L'affaire devient grave et inquiétante pour moi. La dame me dit que Opéra News va se désengager et j'irai seul à la police régler cette affaire si l'affaire allait loin à cause de ma négligence.

Je me posais plusieurs questions. Comment ce petit gombo sur Opéra News va m'envoyer pour la première fois de ma vie à la police ? Je demande une petite permission et j'appelle le fameux chargé de communication de la structure. Notre conversation débute bien et je commence à sourire comme si je venais de sortir d'une prison. L'homme souhaite que je retire mon article à problème. Je lui explique le fonctionnement de la publication et lui donne le numéro des administrateurs de Opéra News pour retirer mon article.

Je rappelle les administrateurs d'Opéra News pour leur dire que la communication entre moi et le plaignant s'était bien passée. Je souhaite également que l'article soit retirée. On me fait savoir que la bonne procédure demande que le plaignant apporte des preuves contradictoires à mon article pour une publication. Le plaignant n'a pas pu apporté les preuves contradictoires et mon article est resté finalement sur la plateforme.

Mon inspection a été également ajournée et j'ai eu finalement une journée paisible. J'ai été très content du professionnalisme des administrateurs d'Opéra News parce que n'importe qui peut aussi appeler sous une fausse identité pour marquer sa désapprobation.

Photo d'illustration

KISSAMANO.

Content created and supplied by: Kissamano (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires