Sign in
Download Opera News App

 

 

Bouaké / Conseil Régional: guerre de succession

Le Conseil Régional du Gbêkê traverse une situation jugée délicate par les acteurs même de ce conseil. Pour certains, le Conseil Régional du Gbêkê est devenu une cacophonie.


Hier s'est tenue une session du Conseil Régional du Gbêkê précisément à Jacques Aka à partir de 17 heures où des conseillers ont quitté la salle avant la fin même de la session. Cette session a été présidée par madame N'dia.

Depuis l'arrestation du Président élu, Jacques Mangoua, suivant le protocole juridique régissant le fonctionnement du Conseil Régional, Madame N'dia Georges née Kouamé N'Guessan Marie Ange Delphine, est désignée pour assurer l'intérim du président Mangoua Jacques.

Alors que Mangoua Jacques est maintenant capable de reprendre son fauteuil, une division interne empêche ce dernier d'exercer son pouvoir et de récupérer son fauteuil.

Si l'intérim de madame N'dia s'est trouvé légitimé et légalisé par l'article 65, de la loi 2012-1128 du 13 décembre 2012, qui stipule qu'

<<En cas de suspension ou absence temporaire de l'autorité investie du pouvoir Exécutif de la collectivité territoriale, il est provisoirement remplacé par le premier vice-président ou le Premier adjoint ou maire selon le type de collectivité territoriale. Dans ce cas, le remplaçant est uniquement chargé de la liquidation des affaires courantes >>.

Ledit article limite ainsi le pouvoir et le champ d'action de madame N'dia uniquement aux << affaires courantes>>.

Cependant selon certains membres du conseil, Madame N'dia, pour maintenir son intérim semble plutôt appliquer l'article 66 au lieu de l'article 65. Que dit cet article?

<< En cas de décès, révocation, démission ou tout autre empêchement absolu de l'autorité investie du pouvoir Exécutif de la collectivité territoriale, son remplaçant exerce la plénitude de ses fonctions. Dans ce cas, les dispositions de l'article 55 de la présente loi s'appliquent. La nouvelle autorité du pouvoir Exécutif de la collectivité territoriale propose à l'approche du conseil un nouveau bureau ou une nouvelle municipalité selon le type de collectivité territoriale>>.

Mangoua Jacques étant vivant, apte à travailler et à prendre sa place, se voit empêcher avec certains de ses collaborateurs dans l'exercice de ses fonctions et de son pouvoir. Des nominations ont même été fait et un Vice-président a même été destitué par l'intérimaire Madame N'dia.

La situation est très tendue et les conseillers au Conseil Régional du Gbêkê semblent bien divisés sur cette affaire. Il existe ainsi au sein du même conseil des Pro-Mangoua et des Pro-N'dia.

Vivement qu'une solution soit trouvé pour le bon fonctionnement du Conseil Régional du Gbêkê. Nous attendons la suite de cette affaire...

Aguyzor

Content created and supplied by: Guy-Roland-Amoikon (via Opera News )

Conseil Régional Mangoua Jacques

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires