Sign in
Download Opera News App

 

 

Exil de Soro, retard du processus électoral... : Aka Ahizi, président du PIT interpelle Ouattara

Daniel Aka Ahizi interpelle le chef de l’Etat sur le risque qu’il fait courir au pays du fait du retard du processus électoral et dénonce l’exil obligé de Guillaume Soro.

Le président du Parti ivoirien des travailleurs (PIT), Daniel Aka Ahizi, a dénoncé dans une interview parue ce mercredi, 25 mars 2020, les lenteurs autour du processus électoral. « Nous avons le sentiment que le président Ouattara ne veut pas organiser cette élection. Nous avons le sentiment que s’il a dit qu’il n’entend pas briguer un 3e mandat, c’est parce qu’il ne veut pas organiser la présidentielle. Et, nous pensons que les manœuvres qui ont conduit à la révision de la Constitution, vont dans le sens de vouloir se maintenir au pouvoir sans organiser l’élection. C’est ce qui nous inquiète. Nous craignons que dans ces conditions, il nous mette dans une situation que nous ne voulons pas », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, M. Ahizi s’est insurgé contre les accusations de tentative de déstabilisation à l’encontre de Guillaume Soro, président de Générations et peuples solidaires (GPS). « Ce sont des manœuvres pour empêcher un candidat sérieux, un candidat susceptible de barrer la route au Rhdp. On empêche donc ce candidat-là de rentrer dans son pays pour pouvoir être candidat. Tout le monde sait, y compris les gens du Rhdp, qu’Amadou Gon Coulibaly ne fait pas le poids face à Guillaume Soro. Ça, tout le monde le sait. Tout ce qu’ils ont alors trouvé, c’est d’empêcher Guillaume Soro d’être candidat », a-t-il indiqué. Parlant de la révision constitutionnelle, il a aussi déploré le tripatouillage de la constitution. « Ils ont révisé 34 articles sur 184. Ce qui finit d’ailleurs de nous convaincre qu’il s’agit non pas d’une révision constitutionnelle mais plutôt d’une nouvelle constitution », a souligné le président du PIT.

AKE          



Content created and supplied by: Eddy3 (via Opera News )

Aka Ahizi PIT

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires