Sign in
Download Opera News App

 

 

Burkina Faso : la CEDEAO demande aux militaires de rejoindre les casernes (Communiqué)

La situation au Burkina Faso est des plus en plus confuses. Les populations vaquent à leurs occupations malgré le calme précaire et les rumeurs de détention du Président Roch Marc Kaboré.

Les images des forces armées ayant pris position autour de la télévision nationale ont fait le tour du monde. Une déclaration qui avait été annoncé dans le courant de la journée par de nombreux médias dont France 24 et RFI n'est toujours pas venue. Des tractations se poursuivraient toutefois afin de sortir de l'impasse et de l'incertitude. C'est dans ce contexte que la CEDEAO vient de produire un deuxième communiqué sur la situation au Burkina Faso.

Sans surprise, l'organisation sous-régionale condamne la mutinerie et le coup d'État en cours.

"La CEDEAO condamne cet acte d'une extrême gravité qui ne saurait être toléré au regard des dispositions réglementaires pertinentes." assène-t-elle.

Préoccupée par le situation du Président Roch Marc Kaboré annoncé détenu dans une caserne militaire, l'organisation dirigée par le Président du Ghana "tient les militaires responsables de l'intégrité physique du Président Roch Marc Christian Kaboré."

Pour finir, la CEDEAO enjoint les militaires de rejoindre leurs camps et privilégier la voix du dialogue. "La CEDEAO demande aux militaires de retourner dans les casernes, de maintenir une posture républicaine et de privilégier le dialogue avec les autorités pour résoudre les problèmes." peut-on lire dans le communiqué diffusé en ce début d'après-midi.

Content created and supplied by: AlphaMourinho (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires