Sign in
Download Opera News App

 

 

Qui est réellement Balla Kéita, l’ex-ministre d’Houphouët assassiné à Ouaga, il y a 19 ans ?

Né à Korhogo en 1938, Balla Keita est l’un des premiers docteurs vétérinaires de l’histoire de la Côte d’Ivoire. Un diplôme obtenu à l'Université Justus Liebig de Giesen, en Allemagne, en 1973. Date à laquelle il a commencé à exercer son métier, une fois de retour dans son pays. Il chef d'inspection vétérinaire, respectivement à Odienné, à Séguéla et à Touba, de 1973 à 1974. 

A partir de 1981, il est remarqué et appelé au gouvernement par le Président Félix Houphouët-Boigny. Il occupe différents portefeuilles ministériels : Enseignement supérieur et Recherche scientifique, Enseignement primaire, Enseignement secondaire.

Se définissant lui-même comme un griot de Félix Houphouët-Boigny, il créé le « Nanaisme » qui consiste à faire réciter une sorte d’hymne à la gloire du premier Président ivoirien, par des écoliers, dans les années 80. Il finit par tomber en disgrâce auprès de son mentor. 

A l’avènement d’Henri Konan Bédié, celui-ci le réhabilite comme conseiller à la Présidence, avant de tomber, une fois encore en disgrâce. Il prend ses distances vis-à-vis de son parti, le PDCI et se rapproche d’Alassane Ouattara, alors en exil. Il n’adhère, cependant pas au parti de ce dernier, le Rassemblement des républicains (RDR). Après le coup d’Etat du Général Robert Guéi, Balla Kéita rebondit auprès de la junte militaire et occupe un poste de conseiller du chef de la Transition militaire. 

Lors de la crise postélectorale d’octobre 2000, opposant Robert Guéi à Laurent Gbagbo et après la défaite autant électorale que militaire de son nouveau mentor, il s’enfuit vers le Burkina Faso où il est recueilli par le Président Blaise Compaoré, qui dirige alors son pays.

Le début du récit de sa mort violente, a commencé à être faite par le journal d'investigation Ivoirr'Hebdo, qui a ressuscité l'affaire, en se basant, selon lui sur "divers témoignages, documents, rapports minutieusement épluchés".

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires