Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire "Tia Israël" : ce que la Gendarmerie nationale reproche à l’étudiant

L’affaire Tia Israël, étudiant à l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody opposé à une patrouille de la gendarmerie nationale qui l’aurait projeté de leur cargo avant d’être percuté par un véhicule cristallise les réseaux sociaux. 

Au banc des accusés de cette affaire qui remonte dans la nuit du 18 au 19 Septembre 2021, aux environs de minuit, la gendarmerie a balayé du revers de la main les allégations relatives à cet incident et diffusées sur les réseaux sociaux. 

Saisi de cette affaire rocambolesque, le Commandant supérieur de la gendarmerie nationale, le Général de corps d’Armée, Alexandre Apalo Touré a dans un communiqué qui nous est parvenu, éclairé la lanterne de l’opinion publique. Après une enquête de ses unités, le patron de la maréchaussée a indiqué que le jeune étudiant a été interpellé par une patrouille pour port illégal de tenue militaire.

 « L’étudiant, au cours de sa conduite à la Brigade de Cocody, a sauté du véhicule de la Gendarmerie nationale mais a été malheureusement percuté par un véhicule civil. Ayant constaté l’accident, les gendarmes ont porté assistance au blessé jusqu’à son évacuation au Chu d’Angré pour sa prise en charge médicale », explique le Général de corps d’Armée. Et de rassurer les populations que ce corps d’Armée ne ‘’ménage aucun effort pour assurer leur sécurité en tout temps et en tout lieu’’. 

Aimé Dinguy’s N.

Content created and supplied by: AiméDinguy's (via Opera News )

Armée Gendarmerie nationale Général

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires