Sign in
Download Opera News App

 

 

FPI: Après la victoire de Laurent Gbagbo face à la CPI, Affi pourra t-il lui barrer la route ?

FPI: Après la victoire de L. Gbagbo face à la grande CPI, Afi pourra t-il lui barrer la route ?

Le processus de libération de L'ex-Président ivoirien Laurent Gbagbo n'est plus, à présenter au monde. Dix années de sa vie se sont écoulées depuis son arrestation suite à la crise post électorale jusqu'à son acquittement définitive. Le fondateur du Front Populaire Ivoirien (FPI) est revenu sur le sol ivoirien le 17 juin dernier dans une liesse populaire. "On ira jusqu'au bout", avait-il annoncé lors de sa première prise de parole à la CPI pour démontrer combien de fois était-il confiant face aux chefs accusations qui lui étaient reprochées. Malgré tous les soubresauts dûs au procès, il en est sorti victorieux et, en toute quiétude, le revoilà dans ses nouveaux habits de politicien.

Pendant son incarcération, le FPI, son parti, a connu des moments tumultueux qui ont causé sa division en deux. Une partie des membres sont restés au Président Laurent Gbagbo qu'ils ont maintenu à la tête du FPI dit GOR. La seconde partie du FPI est celle reconnue officiellement par l'État de Côte d'Ivoire et dirigé par Afi N'guessan, ex premier ministre et proche collaborateur du Président Laurent Gbagbo. Rappelons que c'est par le biais du FPI que Laurent Gbagbo, l'opposant d'alors a permis à la Côte d'Ivoire de bénéficier du multiculturalisme en 1989 face au "père fondateur" Félix Houphouët Boigny.

Dans l'exécution de son programme d'activité, L'ex-Président ivoirien Laurent Gbagbo a convoqué "les instances du Front Populaire Ivoirien (FPI)" à une rencontre le lundi 09 août 2021. C'est à travers un communiqué de son Directeur de Cabinet Monsieur Aka Emmanuel que cette convocation a été relayée. Laurent Gbagbo, dans sa logique de Président d'un Front Populaire Ivoirien, parti fonctionnant normalement a bien voulu faire les choses selon les règles de l'art. Le camp Afi, ayant été ignoré a jugé cet acte d'illégal et d'indigne.

Nous vous proposons l'intégralité du communique du FPI, tendance AFI suite à la convocation de Gbagbo.

"Dans un communiqué émanant de M. Aka Emmanuel son Directeur de Cabinet, le président Laurent Gbagbo convie les instances du Front Populaire Ivoirien (FPI) à une rencontre le lundi 09 août 2021, à l'espace Latrille Events à Cocody.

La Direction du FPI note avec regret qu'en dépit de ses nombreuses interpellations et mises au point, le Président Laurent Gbagbo persiste dans sa posture de se considérer comme le président du parti.

Le FPI s'indigne, en outre, que le Président Laurent GBAGBO convoque une réunion à laquelle il associe le nom du FPI et de ses instances, au mépris de la demande d'audience introduite depuis plus de deux semaines par le Président du parti, afin de discuter avec lui de la crise interne et de l'avenir du FPI. Cette tentative de passage en force est un mépris inacceptable des textes, des instances et du Président du parti.

Après tant d'années à lutter pour l'État de droit, la justice et la démocratie, le FPI constate avec désolation que le Président Laurent GBAGBO et certains camarades sont subitement devenus les pourfendeurs des valeurs et principes qui ont fondé l'engagement politique de millions de militants et sympathisants du parti. Le FPI luttera de toutes ses forces contre le culte de la personnalité et l'autocratie, le chemin de la dictature.

En tout état de cause, la Direction du FPI tient à rappeler que, bien que membre fondateur du parti, le Président Laurent GBAGBO n'est pas le président en exercice du FPI; il n'est pas fondé à convoquer les instances du parti.

Le Président du FPI n'a convoqué aucune réunion, le lundi 9 août 2021. Il appelle en conséquence, les membres de la Direction du parti, les membres des instances du parti et les militants de base à la sérénité et à la vigilance, dans l'attente de mots d'ordre de la Direction du parti.

Fait à Abidjan, le 3 août 2021

Le Secrétaire Général et Porte-parole du FPI


Vu ce communiqué, nous osons croire que le camp Afi réclame ses droits légitimes vis à vis du Front Populaire Ivoirien (FPI) légal. L'ex premier ministre est entrain de prévenir l'opinion nationale et internationale de ce que le Président Laurent Gbagbo utilise abusivement le parti dont il est le représentant légal. Afi N'guessan est entrain de manifester une opposition aux activités de Laurent Gbagbo répondant du FPI. Que se passe-t-il si Afi n'est pas entendu et continu d'être ignoré à travers d'autres activités par le camp de l'ex détenu?

Le fait est que, dans le cadre de la Reconstruction Nationale, le Patron du FPI dit GOR a déjà été officiellement reçu par le Président de la République Alassane Ouattara, celui là même qui reconnaît légalement Afi comme Président du FPI. Laurent Gbagbo a été reçu certes, mais sous quelle banière? Toujours est-il que Afi N'guessan ne veux plus le voir prendre des décisions telles que "convoquer les instances du FPI au nom du FPI, car n'étant pas le Président en exercice. 

Tout porte à croire que le Président du FPI légal, Afi N'guessan, veux barrer la route à l'ex-détenu qui vient, tout fraîchement de mettre en déroute la grande Cour Pénal International (CPI) dans l'exercice de ses fonctions au sein de l'autre tendance FPI. Quel sort est réservé donc à cet acteur infatigable appelé le "Woudi de Mama" dans ce nouvel épisode intitulé "le Front des Leaders". Le plus grand souhait des ivoiriens, c'est de voir les fils et fille de la Côte d'Ivoire s'unir les uns les autres. Le FPI ne doit pas en demeurer moindre car Laurent Gbagbo et Afi N'guessan viennent de très loin.

Jean Didier Degolé

Content created and supplied by: Jeandidierdegolé (via Opera News )

CPI FPI Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires