Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique nationale : un meeting du PPA-CI avorté à Dougbafla (Oumé)

Une histoire cocasse qui devrait réjouir le RHDP. Dougbafla, localité villageoise située dans la commune d’Oumé, acquise totalement à la cause de Gbagbo, n’a pu offrir un meeting au PPA-CI de Gbagbo.
De sources sur place, les querelles de chefferie ont été à la base de ce fiasco. En effet, le village est divisé sur le représentant de la chefferie, Goly Pierre qui est reconnu par l’Etat est contesté par un groupe qui lui préfère un autre.

 
Les représentants du PPA-CI dans le village n’ont pas cherché à souder le village autour de cette visite des émissaires de Gbagbo. Ils ont pensé que l’appel nocturne du griot suffirait à mobiliser les villageois autour du meeting de ce samedi 19 février 2022.

 
Echec et mat. « Prévu pour se tenir à 15 h, jusqu’à 16 h, faute de public, le ministre Léon Monnet et sa délégation n’ont eu d’autres choix que de se retirer » nous a glissé un villageois joint par téléphone. Eux qui n’ont pas présenté leurs civilités au chef reconnu, préférant aller chez son adversaire, s’immisçant de facto dans les querelles de chefferie.

 
Pour rappel ce sont les jeunes de cette localité qui avait bloqué l’armée française au pic de la crise post-électorale, faisant intervenir l’ex-chef d’état-major, Phillipe Mangou pour les supplier d’enlever leur barrage. Le village en a payé le prix fort lorsque les ex-rebelles sont entrés dans ville. Rentrés à 19h à Oumé, dès 6h le lendemain ils organisaient une expédition punitive sur Dougbafla, qui s’est soldé par mort d’homme, et des villageois qui ont passé des nuits en brousse pour échapper à des tueurs déchainés. notons que ce village a été visité à deux reprises par Gbagbo dans les année 90.

Tché Bi Tché

[email protected]

Content created and supplied by: NISSIANAELLE (via Opera News )

Dougbafla Gbagbo Oumé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires