Sign in
Download Opera News App

 

 

Ces chefs d’Etat africains assassinés au pouvoir (2e partie)

L'histoire nous suit à la trace. Comme dans un article précédent, je vous relatais l'histoire de ces présidents africains qui malheureusement, au cours de leur mandat présidentiel se sont faits brusquement ou lâchement assassiner.


En effet, après Laurent Désiré Kabila, du Congo Kinshasa, Marien Ngouabi, ancien président de la République populaire du Congo, Ibrahim Baré Maïnassara du Niger, voici l'histoire de quelques autre président africains assassinés au pouvoir. 

 Mouammar Kadafi. Communément appelé « le colonel Kadhafi », Mouammar Kadhafi est un militaire et homme d’État libyen qui a profondément marqué l'Histoire contemporaine de l'Afrique. A 27 ans, le jeune officier Mouammar Kadhafi arrive au pouvoir à la suite du coup d’État perpétré le 1er septembre 1969 contre le régime monarchique du roi Idriss.


Le 20 octobre 2011, l'OTAN frappe et déroute un convoi dans lequel se trouve Kadhafi et ses fidèles dans la région de Syrte. Informés, les rebelles libyens tendent une embuscade au convoi et capturent le « guide » vivant. Ils lui infligent des sévères atrocités. Sa mort est finalement annoncée par un haut responsable militaire du Comité national de transition (CNT) un peu plus tard dans la journée.

Ensuite, François Tombalbaye. Visage balafré, calot en peau de léopard, idéologie de la « tchaditude », voilà ce que beaucoup de tchadiens retiennent de François Tombalbaye, père de l’indépendance, premier président de la République du Tchad.


« L’homme au visage balafré » est assassiné dans des circonstances obscures lors du coup d’Etat d’avril 1975 qui plaça Félix Malloum à la tête du Tchad.

Et Juvénal Habyarimana. Né le 8 mars 1937, Juvénal Habyarimana est un homme d'État rwandais, président de la République rwandaise de 1973 jusqu'à son décès dans un attentat en 1994.

Puis Cyprien Ntaryamira. Né le 6 mars 1955, Cyprien Ntaryamira est un homme d'État burundais, président de la République du Burundi pendant tout juste deux mois, du 5 février au 6 avril 1994.


Dans la nuit du 6 avril 1994, le président Habyarimana et le président du Burundi Cyprien Ntaryamira sont tués à bord de l'avion qui les ramène de Tanzanie, où ils avaient participé à un sommet consacré aux crises burundaises et rwandaises. Leur Falcon 50 avait amorcé sa phase d'atterrissage sur l'aéroport de Kigali, lorsqu'il a été frappé par un tir de missile sol-air.


Nous vous proposerons dans un prochain article, une autre liste de présidents, malheureusement assassinés au cours de leur mandat présidentiel...


Source: Arol Ketch Raconte

Content created and supplied by: David225 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires