Sign in
Download Opera News App

 

 

Réconciliation nationale : Ouattara fait tout pour unir à nouveau les ivoiriens

Un verset de la Bible mentionne qu'il y a un temps pour la guerre et un autre pour la paix. Sur les rives de la lagune Ébrié, le temps de fumer le calumet de la paix, entre tous les fils et filles de la Côte d'Ivoire, semble avoir sonné.

C'est au nom d'une paix durable, socle d'une Côte d'Ivoire unie et moderne, que, depuis le gouvernement de feu Hamed Bakayoko, le Chef de l'État, Alassane Ouattara a, pour la toute première fois, institutionnalisé la réconciliation nationale. Ce, à travers la nomination de K .K. Bertin, dit KKB au poste de ministre de la réconciliation nationale. Mais le Président des ivoiriens ne s'est pas limité à là.

Une ferme volonté a été manifestée pour la poursuite du processus de la réconciliation nationale. C'est ainsi que, après l'acquittement définitif de messieurs Laurent Gbagbo, ex président de la République et son ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé, ont tous deux obtenu un rapide accord de l'exécutif ivoirien quand à leur retour au pays. A ne pas oublier, les nombreuses personnalités politiques dont Maurice Kakou Guikahué du PDCI, arrêté lors de la désobéissance civile, mais libéré quelques jours plus tard.

Récemment, le feu vert à été donné aux pro-gbagbo, en exil depuis des années, au Ghana voisin, de regagner Abidjan. Ce qui a permis à monsieur Damana Picass et autres membres du Front Populaire Ivoirien de retrouver Abidjan. Tout cela, au nom et pour la cohésion sociale et la réconciliation de tous les populations ivoiriennes. Poussant toujours le pion plus loin, comme un bon joueur de dame, le Président Ouattara autorise selon le tweet de Maurice Kakou Guikahué, Akossi Noël Bendjo, haut cadre du PDCI, exilé en France, à regagner son pays, la belle et moderne  Côte d'Ivoire. 

Vive alors la réconciliation nationale

Vive la cohésion sociale

Vive la République ivoirienne

Vive la paix

Merci à tous en attendant l'accord du Président Ouattara d'accorder la liberté aux militants du Groupements et Peuples Solidaires, GPS non sans omettre le retour autorisé, de Guillaume Soro, parmi les siens.

En Dieu il faut croire

Paul Konan

Content created and supplied by: Paulyfamienkoffi (via Opera News )

alassane ouattara lionel messi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires