Sign in
Download Opera News App

 

 

Palais de la culture, Pyramide, AIP… : qui vend les biens immobiliers de l’Etat?

Depuis plusieurs années des biens immobiliers appartenant à l’Etat de Côte d’Ivoire sont objet de contentieux. Ceux-ci ont été vendus ou cédé, totalement ou en partie à des privés.

A commencer par le Palais de la culture. Selon son Directeur Koné Dodo, le territoire dudit palais s’étendait du pont Félix Houphouët-Boigny au pont Charles De Gaulle. Malheureusement, a-t-il déploré lors d’une conférence de presse à laquelle nous avons pris part, une partie de ce territoire a été cédée à des privés. Notamment l’espace L’oiseau-livre qui depuis 2008 a été octroyé à une jeune dame. Sans oublier celui qu’occupe STL revendiqué par l’ex-ministre de la Communication Martine Koffi Studer. Et pourtant, à en croire le promoteur de spectacle Marcel Bilé, la construction de salles de 10 000 et 15 000 places, ainsi qu’une cité des artistes était prévue sur ce territoire du Palais de la culture.

Ensuite, il y a la Pyramide. Cet immeuble situé au cœur du Plateau dont l’architecture est la copie conforme des pyramides d’Egypte, est tombé dans l’escarcelle d’un particulier depuis 2005. Selon le ministre de la Construction, du logement et de l’Urbanisme, l’Etat se bat pour récupérer ce bien immobilier. En attendant la Pyramide continue de se délabrer et d’être le nid de Sans domicile fixe.

Quelques mètres au nord, le bâtiment qui abrite le siège de l’Agence ivoirienne de presse (AIP) est également l’objet d’une bataille juridique entre l’Etat et un particulier qui a acquis le bien au lendemain de la crise postélectorale de 2010.

La question est de savoir comment se fait-il que ces biens immobiliers qui font partie du patrimoine de l’Etat se retrouvent dans les patrimoines des particuliers. Gageons que le gouvernement fera toute la lumière sur cette question.

Content created and supplied by: Pierre_Ephèse (via Opera News )

charles de gaulle

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires