Sign in
Download Opera News App

 

 

Nominations au PPA-CI : et Simone Gbagbo ?

Ceux du camp Gbagbo qui espéraient encore la réunion du couple mythique de la politique ivoirienne peuvent déchanter. Laurent et Simone Gbagbo qui sont en instance de divorce, depuis le 19 juin dernier, viennent de consacrer leur séparation par la rupture politique. La marraine du mouvement des générations capables ayant refusé d'intégrer la structure du nouveau parti que son ancien compagnon de lutte vient de lancer. On connaît, en effet, depuis cet après midi, les noms et les visages des personnalités politiques qui vont animer le parti des peuples africains-Côte d'Ivoire (PPA-CI) de Laurent Gbagbo. Et le nom de Simone Gbagbo ne figure nulle part. Il est vrai qu'on la savait en retrait depuis son appel à " un peu plus de respect pour sa personne", mais ils sont quand même nombreux, les "GORs" qui ont espéré le retour de l'aigle royale, comme l'appellent ses admirateurs. Malheureusement ils doivent désormais vivre avec la réalité d'un rêve frustré. Et ce n'est pas faute d'avoir tout tenté pour sauver ce qui pouvait encore l'être. Du moins d'après certaines indiscrétions. Il se dit, en effet, que le président du PPA-CI auraient tenté une ultime reconquête politique en passant un coup de fil à son ex. La réponse de celle-ci aurait plutôt eu la tiédeur d'un refus poli. Un peu comme pour épuiser tous les recours, le président Gbagbo aurait envoyé le Pr. Hubert Oulaye en médiation, peu avant la proclamation des élus pour la direction du tout nouveau parti. Mais ce dernier aurait essuyé l'intransigeance de l'ancienne première dame.

C'est à la suite de cette infructueuse démarche que l'ancien pansionnaire de Schvengen qui a décidé "d'avancer" aurait remis la liste des responsables du nouveau parti au service de communication pour diffusion. En clair, Laurent et Simone Gbagbo font désormais bande à part. A tous les niveaux.

Emmanuel Fofana

Content created and supplied by: Emmanuelfofana (via Opera News )

gbagbo nominations ppa-ci simone

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires