Sign in
Download Opera News App

 

 

Réconciliation nationale : Guillaume Soro a-t-il été oublié ?

" J'appelle le Président Ouattara au calme pour ce qui est du cas de Guillaume Soro; que les trois leaders politiques réfléchissent et trouvent un moyen de faire revenir leur fils, mon petit frère Guillaume Soro au pays, afin que tous nous allions à la réconciliation", déclarait Sam l'Africain, le président du Nacip lors d'une de ses sorties sur les réseaux sociaux. Ces mots indiquent clairement la complexité du cas de Guillaume Soro en ce moment. A-t-il été oublié dans ce processus de réconciliation nationale réclamé par tour le monde ?

Le moins qu'on puisse dire, c'est que ses rapports avec ses anciens alliés du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix ne sont pas du tout au beau fixe. L'homme est condamné à perpétuité par la justice ivoirienne. Il vit en exil avec plusieurs de ses proches. Certains de ses plus fidèles collaborateurs sont derrière les barreaux. Kamaraté Souleymane dit Soul to Soul par exemple, purge une peine de vingt ans de prison. On se demande bien comment '' Tiéni Gbanani '' pourra bien se sortir de cette situation difficile.

Ironie du sort ! C'est Laurent Gbagbo que Guillaume Soro avait combattu au profit d'Alassane Ouattara qui a plaidé son cas auprès du président ivoirien. Peut-on concevoir une réconciliation nationale sans l'un de ses acteurs majeurs qu'est l'ancien premier ministre et président de l'Assemblée Nationale dz Côte d'Ivoire ? Ce serait vraiment difficile car l'homme a de nombreux soutiens dans la classe politique, au sein de la population et dans l'armée.

En ces temps sensibles où toutes les consciences sont lassées des crises sociopolitiques, il ne faut oublier personne. La stabilité de notre pays en dépend. Pour le bien de tous !

Dan Singault de Blagouin

Photo : Alassane Ouattara et Guillaume Kigbafori Soro

Content created and supplied by: DanSingault (via Opera News )

guillaume soro laurent gbagbo sam l'africain

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires