Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : la Côte d'Ivoire doit exécuter la décision de la cour africaine selon la société civile.

La Côte d'Ivoire doit exécuter la décision de la cour africaine, demandent les organisations de la société civile. Dont la LIDHO et autres montent au créneau.



À l'annonce de l'arrêt de la cour africaine des droits de l'homme et des peuples appelant l'État de Côte d'Ivoire à un sursis des poursuites judiciaires émises contre Soro Guillaume au plan national qu'international ainsi que l'annulation des mandats de dépôt contre certaines personnes dont des collaborateurs directs de celui-ci. Cette décision n'est pas passée sans embûches, car l'État de Côte d'Ivoire à travers ses avocats dénonçaient la nature de la décision de justice. C'est ainsi que la société civile sachant le refus de l'État de Côte d'Ivoire à se conformer aux décisions de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP) décide alors de faire appel à l'État de respecter les décisions de justice internationale pour une bonne aancée démocratique.

« Les signataires de la présente déclaration prennent acte de cette ordonnance relative au sursis à l’exécution des mandats d’arrêt et de dépôt, et du renvoi des parties au statu quo ante, en attendant la décision de la Cour sur sa compétence, la recevabilité et le fond de la requête introductive d’instance ».


Ses organisations de la société civile œuvrent toutes dans les droits de l'homme.


Glago


Content created and supplied by: Glago (via Opera News )

Côte d'Ivoire État de Côte d'Ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires