Sign in
Download Opera News App

 

 

MUGEF-CI/Election : Mesmin KOMOE invite le MIDD à l’union autour des valeurs qu’il défend

Les élections à la MUGEF-CI approchent à grands pas, les candidats tête de liste sont à pied d’œuvre pour la conquête des rênes du pouvoir. Malheureusement, il y a un esprit de division et de d’ostracisme qui souffle de travers. Dans un communiqué dont nous avons eu copie, le PCA de la MUGEF-CI, par ailleurs père fondateur du MIDD, Mesmin KOMOE, appelle les enseignants, notamment les instituteurs à l’union et à une camaraderie vraie.

Mesmin KOMOE, actuel PCA de la MUGEF-CI, se dit meurtri par les querelles intestines que certains entretiennent en vue de fragiliser le MIDD. « Camarades dirigeants actuels, je vous interpelle. Arrêtez de fragiliser notre syndicat ! », a-t-il tranché tout net face au climat délétère qui prévaut au sein dudit syndicat. Dans son adresse, il s’est empressé d’exhorter les premiers responsables à travailler à la consolidation du mouvement (le MIDD).

« Ne détruisez pas ce que vous n’avez pas construit ! Vous êtes là, aujourd’hui, parce qu’on l’a voulu (et vous savez de quoi je parle). Je vous ai demandé de faire mieux que moi. Mes prières, bénédictions et soutiens vous accompagneront si vous vous inscrivez dans la perspective de préserver le MIDD et d’en garantir sa pérennité », a-t-il indiqué.

Rappelant les enjeux des élections, il a cependant indiqué que cela ne saurait détruit le fruit de plusieurs années de lutte du MIDD. « (…) En tout état de cause, la question de la MUGEF-CI ne saurait diviser le MIDD », a-t-il marqué son intransigeance face à cette vague de turbulence que traverse le mouvement syndical.

Malheureusement, il a déploré que l’inimitié est entrain de vaincre la camaraderie. Et l’élection à la MUGEF-CI, a-t-il dit, en est la cause.

Rappelant l’historique de certains choix, notamment le choix du GSE, il a indiqué que « C’est le choix de la raison sur l’émotion. Le choix de la compétence et de l’expérience sur le copinage, le népotisme et l’aventure. J’ai demandé au Congrès, instance suprême du MIDD d’approuver ce choix, par reconnaissance et par confiance. Le Congrès l’a approuvé. Dès lors, toute autre considération n’est que parjure et forfaiture. », a-t-il clos les propos versatiles des comploteurs.

Dans cette perspective de consolider les acquis, il fait noter que la MUGEF-CI est l’entreprise de tout le personnel civil et militaire de l’Etat de Côte d’Ivoire, qu’il soit en activité comme à la retraite. « La volonté de la diriger est légitimement reconnue à tous. (Encore qu’il faut être éligible). Et le choix des militants du MIDD sur un candidat, du reste recommandé par celui en qui ils ont confiance, n’altère point leurs engagements syndicaux. »

Se prononçant sur le choix des militants du MIDD sur un candidat, Mesmin KOMOE a souligné que c’est leur droit à la différence et le prétexte du respect de la discipline syndicale ne doit corrompre ce droit. « Autrement, tous les militants seraient de la même religion, de la même idéologie que le premier responsable », se pose-t-il la question. A l’en croire, la question du choix de son candidat ne devrait pas se poser. C’est dans cette dynamique qu’il invite les Secrétaires Généraux locaux, à demeurer résilients.

« Je le rappelle encore, le MIDD a grandi grâce aux efforts conjugués de plusieurs camarades. Ils méritent respect et considération (…)»

Rappelant les acquis du MIDD, notamment la construction d’une image acceptable, voire appréciative de l’instituteur, il a invité ses camarades à avoir une pensée pour les camarades MENAN Jean (1er prisonnier du MIDD), Aboukey ADDE, KONAN Amani Jacques, KOFFI N’doli Joseph, KADIO Soh, etc. trop tôt rappelés à Dieu, qui n’auront plus à contempler les fruits de leur combat.

« Tout en participant à la vie de notre mutuelle, restez concentrés sur le rayonnement du MIDD (…) Ne cédez pas à la panique ou à l’intimidation d’où qu’elle vienne. Le MIDD doit écrire ses plus belles pages. La lutte vous attend, et la lutte ne se gagne pas dans la division et dans l’ostracisme. Les élections à la MUGEF-CI passeront, les meilleurs l’emporteront (bien sûr les meilleurs seront les listes GSE) », a-t-il dit.

Content created and supplied by: MUGEF-CI (via Opera News )

MIDD MUGEF Mesmin KOMOE

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires