Sign in
Download Opera News App

 

 

Le premier ministre Patrick Achi continue le travail que feu Hamed Bayakoko avait commencé

(Photo : échange avec une trentaine de jeunes ivoiriennes et ivoiriens)

Pour faire avancer un pays, il existe plusieurs aspects qu’il faut prendre en compte. Le Président de la République ne peut pas à lui seul guider un pays au meilleur de son évolution. Il lui faut le soutien des ministres, des maires, des préfets etc.

En Côte d’Ivoire, écartant le volet politique qui joue un rôle dans l’évolution d’un pays, les dirigeants ont compris qu’un pays c’est avant tout la population, la jeunesse. Ainsi, pour développer un pays, un rapprochement de la population et de la jeunesse est primordiale.

Le premier ministre Hamed Bakayoko, décédé le 10 mars 2021 des suites d’un cancer fulgurant, l’avait compris. Il avait décidé de faire un avec la jeunesse.  Dans la commune d’Abobo et plusieurs autres communes du district d’Abidjan, il était très apprécié. Il était vu comme la voie du peuple. Il agissait beaucoup en faveur des populations auprès du gouvernement.

Au lendemain de sa mort,  bon nombre se posaient la question de savoir qu’est-ce qu’allait devenir la relation entre la jeunesse et le gouvernement ?

Nous avons la réponse à cette question aujourd’hui. Son successeur Patrick Achi aurait décidé de continuer le travail qu’il avait commencé. Le nouveau ministre a décidé de lui aussi créer un climat d’entente. Dans une publication sur son compte Facebook ce samedi 13 novembre 2021, le ministre se prononce sur cette relation.

" Hier, j’ai eu le plaisir d’échanger, dans un climat de grande liberté, avec une trentaine de jeunes ivoiriennes et ivoiriens, qui incarnent cette Côte d’Ivoire nouvelle au cœur du projet de société du président de la République. Avec le ministre Mamadou Touré, autour d’un déjeuner qui permet ce contact direct et franc, nous sommes revenus sur les actions de transformation de notre pays que j’ai eu le loisir de détailler en début de semaine, lors de ma conférence de presse sur l’action du gouvernement. Nous avons évidemment aussi abordé les enjeux plus spécifiques de la jeunesse, portés par ses jeunes, étudiants, salariés ou entrepreneurs, concernant tant leur quotidien que celui plus large de leurs compatriotes ".

Par ces propos, nous croyons entendre feu Hamed Bakayoko.

Une chose est sûre, comme l’a fait le feu ministre "Hambak", le ministre Patrick Achi compte perpétuer cette tradition et faire mieux.

" C’est avec la jeunesse, et grâce elle, que nous ferons grandir la Côte d’Ivoire Solidaire ". a-t-il lâché.

Buzzinfo.

Content created and supplied by: Buzzinfo (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires