Sign in
Download Opera News App

 

 

Gbagbo peut-il encore compter sur les avantages liés à son statut d'ancien président ?

17 juin 2021...17 juillet 2021. Cela fait un mois aujourd'hui samedi que le président Laurent Gbagbo a regagné la Côte d'Ivoire. Un mois qu'il est donc chez lui, à la maison, attendant que les autorités ivoiriennes, comme le prévoient, les dispositions de la loi numéro : 2005-201 du 16 juin portant Statut d'ancien président de la République soient mises en exécution. Mais l'attente de Laurent Gbagbo risque d'être longue. Très longue.

Puis que trente jours après avoir foulé le sol de ses ancêtres, l'ancien dirigeant ivoirien ne voit rien poindre à l'horizon. Aucun des avantages liés à son statut d'ancien président de la République n'est encore exécuté. Pas même le dégel de son compte personnel dont il a fait la demande. Certes, les dix agents affectés à sa sécurité sont effectivement présents, mais l'officier supérieur de la gendarmerie ou de l'armée censé commander ces hommes en armes, est lui-même invisible autour du président Laurent Gbagbo depuis son retour au pays.

C'est dire que l'ancien chef d'État ivoirien ne dispose pas d'un aide de camp pour gérer sa sécurité. Qu'adviendrait-il si quelque chose venait à attenter à son intégrité physique ? Certainement le dernier souci des autorités ivoiriennes. Où est la résidence, où sont les véhicules, où est le personnel de maison, où est l'argent ? En gros, où en est-on avec les avantages de Laurent Gbagbo relativement à son Statut d'ancien président de la République ? On le constate, le chemin menant au respect des lois et à la parole donnée est encore long. Et rocailleux.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires