Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire "Il n’y aura pas d’élection en 2020" : Comment KKB aurait fait échouer le plan de Soro

Près de 11 mois après le scrutin présidentiel d’Octobre 2020, qui a vu la réélection du chef de l’état sortant, Alassane Ouattara, Mamadou Traoré, conseiller spécial de l’ex chef du parlement en exil, Guillaume Soro, a profité d’un entretien qu’il nous accordait ce Vendredi 10 Septembre pour faire une double clarification, sur la situation dans les rapports entre l’actuel ministre de la réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin et son mentor, ainsi que sur la quintessence des déclarations de Guillaume Soro, du 17 Septembre 2020 à Paris, selon lesquelles, il n’y aurait pas eu d’élection en Côte d’Ivoire.

 

Selon Mamadou Traoré, en le disant, ‘’Soro ne pensait absolument pas à un coup d’état’’. L’assurance qu’il affichait à l’hôtel Bristol de Paris, devant la presse nationale et internationale, s’expliquait, indique-t-il, par le deal qu’il avait passé avec les candidats dont les dossiers avaient été validés par le Conseil Constitutionnel. ‘’Pendant l’élection de 2020, Soro a eu KKB au téléphone pour le convaincre de ne pas aller aux élections’’, révèle notre interlocuteur.

 

Autant qu’avec Henri Konan Bédié du PDCI-RDA et Pascal Affi Nguessan, du Front Populaire Ivoirien (FPI), ‘’Soro a touché KKB, et dans leurs discussions, il était convaincu que KKB se serait retiré. Et s’il se retirait, il n’y aurait pas eu d’élection’’, car soutient Mamadou Traoré, pour son mentor, la candidature de Ouattara à la présidentielle de 2020 résultait d’une violation de la constitution.

Sur les soupçons de putsch dont est accablé le leader de Générations et Peuples Solidaires (GPS), il réplique avec véhémence : ‘’Quand on veut faire un coup d’état, on ne prévient pas son adversaire’’.

 

Pour Guillaume Soro, le refus de KKB d’accompagner la dynamique de résistance opposée par le reste de l’opposition, ‘’est un acte de trahison’’, à en croire son collaborateur qui doute de la capacité de l’ex président de la Jeunesse du PDCI-RDA (JPDCI) de pouvoir camper dans le rôle du médiateur entre l’actuel chef d’état et son ancien premier ministre, car prévient-t-il, ‘’ il ne faut qu’il attende que Soro lui tende la perche en faisant de lui, le vainqueur de la réconciliation’’.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alassane ouattara kkb

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires